Posted in Non classé

Vivre une expérience hors du commun le temps d’un safari en Namibie

Vivre une expérience hors du commun le temps d’un safari en Namibie Posted on 5 mars 20183 Comments

 

Au moment où ils survolent le ciel namibien, les voyageurs goûtent déjà les étendues désertiques qui défilent sous leurs yeux. Ils ne partent pas à la conquête d’un jeune pays qui n’a acquis son indépendance qu’en 1990, car ils s’intéressent à ses parcs nationaux, ses réserves naturelles et la vie sauvage qui y règne. C’est le rêve des amateurs de safari : percer les secrets les mieux cachés de la Namibie, et à Onguma Game Reserve, ils seront comblés. En effet, cette réserve privée héberge plus de 30 espèces animales, comprenant des koudous, des girafes, des élans, des oryx, des bubales, des zèbres, des impalas, pour ne citer que ceux-là. On y trouve également des prédateurs comme des lions, des guépards et des léopards. Les passionnés d’ornithologie y viennent principalement pendant les mois d’été namibiens, car l’endroit devient le paradis des oiseaux. À cette période-là, les zones humides créées par les pluies intermittentes et les fleuves éphémères sont appréciées des nuées d’avifaunes migrantes. Cela dit, les photographes tiendront leurs appareils tout prêts, guettant la moindre occasion pour mitrailler de leurs téléobjectifs toute vision qui mérite d’être immortalisée.

Promenade en nature au sein du parc national d’Etosha

La suite logique d’une séquence intime avec la faune de la réserve de gibier d’Onguma est de faire une promenade version nature dans le parc national d’Etosha. Situé à 400 km de la capitale Windhoek, dans la région de Kunene, ce parc s’étend sur 22 275 km2. C’est une des plus grandes réserves animalières du continent africain qui attirent chaque année près de 200 000 personnes. Ces dernières dédient leurs safaris Namibie à l’observation du roi des animaux, le lion, même s’il passe son temps à sommeiller. Toutefois, il se laisse prendre en photo, complètement indifférent au crépitement des flashes. Heureusement que les routards remarqueront d’autres spectacles qui les émerveilleront : un guépard en chasse, des autruches aux longues pattes, des rhinocéros qui paradent lentement tout en émettant des grognements assourdissants… À part cela, en se rendant près des points d’eau, dans la savane et aux abords de la route, les touristes admireront à loisir un bestiaire exotique. Cela se compose de gnous, de zèbres, d’oryx Gemsbok, d’impalas, de chacals, d’antilopes, de grands kudus ainsi qu’un tas d’oiseaux magnifiques. Mais c’est au point d’eau d’Okaukuejo qu’ils verront une horde d’éléphants en pleine ablution, des girafes en train de s’abreuver… Au cours de cette balade forestière, les estivants remarqueront les espèces végétales qui envahissent le parc, dont les acacias, les palmiers et les moringas qu’il faut protéger des éléphants.

Séjour sur la côte namibienne

La dernière étape du safari propulse les aventuriers vers la côte, notamment vers la station balnéaire de Swakopmund. Cette ville se trouve en plein cœur du désert du Namib, propice pour découvrir Squeleton Coast, réputé pour les os d’otaries et de baleines qui jonchent ses plages et les épaves des navires emprisonnées dans le sable. Mais pour profiter pleinement d’un séjour à Swakopmund, rien ne vaut une excursion en mer, à défaut d’une baignade. C’est le moment rêvé pour explorer un milieu marin d’une beauté saisissante et sa richesse faunistique : dauphins, lions de mer, flamants roses, oiseaux aquatiques, dont des grands pélicans blancs à l’allure espiègle.

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.