Mes meilleurs souvenirs de vacances ! Voyages et photos

Passionné de voyages, de photo, de vidéo et de diaporamas, partagez mes meilleurs souvenirs de vacances, préparez votre voyage et améliorez vos photos !

Hyères et alentours varois : 25 coups de cœur touristiques et ballades

Bonus Gratuit : Les 2 Guides Synthétiques pour choisir facilement votre prochaine destination de vacances et le meilleur moment pour y séjourner

Le Var en général, et Hyères en particulier sont de superbes destinations pour les vacances.

Lorsque vous planifiez un séjour touristique dans les environs, de très nombreuses questions viennent à l’esprit :

Où manger à Hyères, où sortir, où se garer, comment aller de Hyères au Lavandou ? es-ce Hyères et Hyères les palmiers sont bien les mêmes villes ? quelle plage choisir à Hyères? Que faire quand il pleut ? Comment aller aux îles d’or ?… où faire une ballade en famille dans le Var? Quelle est la meilleure ballade en vélo ?

 

 

 

Hélène Jonio, experte de la région, vous a concocté une liste de ses 25 coups de coeur, et 

 vous accueille dans son magnifique hébergement :

www.loustaudelamar.com

 

 

Hyères : les îles d’Or *****

1 journée par île – 5km jusqu’à la tour Fondue

plage-d-argent
La fameuse plage d’argent de l’île de Porquerolles

Hyères, île de Poquerolles :

L’île de Porquerolles, aussi appelée la perle des îles d’Or, mérite largement cette appellation grâce à la beauté de ses paysages et à la transparence de son eau pour la baignade.

Les îles d’or sont classées au patrimoine mondiale de L’UNESCO. Protégée pour sa bio-diversité, vous admirez son décor magnifique à pieds ou par un vélo loué sur place.

Vous pouvez y louer des vélos et parcourir l’île avant de vous baigner dans une calanque à l’eau cristalline.

Hyères départ pour Poquerolles :

Quelques minutes de bateau (navette) à partir de la Tour fondue sur la Presqu’île de Giens et vous voilà dans la place..

Ou bien, depuis d’autres communes de Var, vous pouvez y acceder.

Les amateurs des plages sont les bienvenues à Poquerolles. Les plages sont accessibles à 5 min en vélo depuis le port.

Les sables blancs et les eaux cristallines vous y attendent.

Vous serez étonnés de découvrir également, au centre de l’île, un paysage verdoyant de vignobles et champs d’oliviers. En effet Porquerolles produit un vin renommé grâce à ses 200 ha de vignobles

Hyères et ses îles:

Pendant que vous êtes sur l’Ile ne manquez pas d’aller visiter la Fondation Carmignac, pour y découvrir des expositions temporaires d’art contemporain et un jardin habité d’œuvres d’art.

Pour les romantiques, sachez que cette île a été achetée en 1912 à une compagnie foncière par Monsieur Fournier qui l’offrit en cadeau de mariage à sa femme! Sympa non ?

Plus petite et plus sauvage que Porquerolles, Port-cros se découvre en parcourant ses sentiers balisés à travers une végétation méditerranéenne préservée. Comme l’Ile est montagneuse ses chemins de petite randonnée en découragent certains avec l’avantage d’être beaucoup moins visitée que Porquerolles. N’hésitez pas  toutefois à y aller avec des enfants entre 7 et 14 ans qui adoreront le sentier sous-marin balisée («Là daurade !  ici Mérou » !!). Admirez l’incroyable transparence de l’eau

L’île est depuis 1963 classée parc maritime national. Et à ce titre un sanctuaire pour l fane et la flore méditerranéenne.

Port-cros-village
Village de Port Cros au large de Hyères

Enfin l’île du Levant, domaine militaire sur 90% de son territoire, est connu pour être le berceau du naturisme fondé en 1932 par les frères Durville: “ Non pas une agglomération de maisons et de villas luxueuses, avec ses garages, ses casinos, ses maisons de commerce … mais une simple cité rustique où les amateurs d’air et de soleil viendront dans le calme d’une nature splendide, se reposer des fatigues de la civilisation  artificielle des villes, en passant des vacances simples et saines, avec le seul luxe d’un idéal élevé et le seul souci d’une santé robuste“.

Toujours vrai en 2019…

Accessible depuis le Port d’Hyères ou le Port du Lavandou.

Hyères : lézarder sur les plages de la Presqu’île de Giens ***

plage-pesquiers
Plage de Pesquiers

Grâce à sa constitution particulière la Presqu’île de Giens, est reliée à la côte par deux langues de sables avec les marais salants entre les deux (double tombolo). Son orientation Nord Sud permet de bénéficier de plages abritées du vent : si le vent souffle de l’ouest (Mistral), les plages a l’Est sont abritées, s’il souffle de l’Est les plages à l’Ouest le sont à leur tour.

Où se trouve Presqu’île de Giens ?

Un petit village, situé dans le Sud de la commune d’Hyères, département Var. Une presqu’île de 1262 ha qui accueille 2800 habitants. L’île est partiellement couverte de la forêt et est composé des falaises. Elle est bordée de plages de sable blanc le long de la mer Méditéranée.

La partie Sud-Ouest est reservée au zone militaire.

Comment allez à Presqu’île de Giens ?

La presqu’île de giens est à seulement 10 min de centre ville et à une heure de Marseille.

Il y a deux voies pour accéder à la Presqu’île de Giens :

  • Par la route du sel , fermé en hiver
  • Par la route de la Capte

Vous avez un large choix de transport pour joindre Presqu’île de  Giens :

  • En Bus :  Le réseau MISRAL ( les bus bleus) régale la presqu’île de Giens. Vous prenez la ligne n° 67 pour venir à Giens, arrêt René Sabran.
  • En  Taxi : Contactez les taxi Hyerois pour vos deplacements : 0494006000
  • En  Avion
  • En bateaux et navettes

Presqu’île de Giens, météo

Giens possède un climat méditéranéen, en été sec et en hiver froid et humide.

La période idéale pour visiter Giens est de Mai en Octobre. La température varie de 16°C  à 25 °C.

Les plages de Presqu’île de Giens :

Abritées du Mistral : Plage des Pesquiers, Plages de la Capte et de la Bergerie.

Plages de sables fins, très familiales, parcourues inlassablement par les vendeurs de glaces et de chichis, eau peu profonde, idéales avec des enfants.

Bon à savoir , elles conviennent aux personnes à la mobilités reduites et malvoyantes.

Abritées du Vent d’Est : Plage de l’Almanarre

Une des plages les plus connues d’Hyères.

Plage sur 4km sur la branche ouest du tombolo le long de la route du sel. Au sud de la plage des spots de planche à voiles et de kite surf mondialement connus. Par grand vent (mistral) l’évolution de ces sportifs de haut niveau est un spectacle dont on ne se lasse pas ..

La plage vous accueille toute l’année, l’eau reste calme et permet une baignade en toute sécurité.

Winsurf hyères palmiers
Winsurf hyères palmiers

La route du sel est fermée aux voitures en hiver, ce qui en fait un lieu de promenade entre marais salants et la mer très appréciée par les hyèrois.

Presqu’île de Giens , activités :

Les site et Monuments à Presqu’île de Giens :

  • La tour fondue

A l’extrême Sud de la Presqu’île de Giens, une  visite à ne pas manquer.

Laissez-vous seduire par le ciel bleu , la mer calme en face de la somptueuse île de Poquerolles.

Le camping est ouvert du 23 Mars au 3 Novembre. Il vous acceuille de 8h à 20h.

  • Église Saint-Pierre

Construite en 1880 , l’église remplace l’ancien chappelle.

L’église Saint Pierre vous acceuille de 01 Janvier 2019 au 31 Décembre 2019.

L’accès est libre.

  • Notre-Dame-de-l’Assomption

L’église date de 19e siècle. Sur sa façade se trouve une statue de  Saint Pierre.

Elle est connue par sa le décor trompe l’œil réalisé par Philippe Métaireau en 1997.

Les activités nautiques à ne pas manquer pendant votre passage à la presqu’île de Giens :

  • Plongées sous marines :

Tel vu en haut, vous avez plusieurs options des plages accessibles en famille et vous accueillent toute l’année. Vivre cette expérience est incontournable!

  • Kite Surf :

Pendant vos vacances dans le Var, pratiquez cette activité qui vous donnera une étonnante. Pour cela , nous vous recommandons la baie de l’Almanare, idéale pour les débutants.

  • Parachute ascensionnelle :

Vivez une belle émotion sur la Mer Méditéranée et en dessus des îles d’Or.

  • Bouée tracté :

Amusez vous bien en essayant cette épreuve insolite. Une activité nautique pour toute la famille.

  • Canoë/Kayak :

Il n’y a rien de plus divertissant qu’ une balade en famille ou entre amis sur un canoë pour découvrir la beauté de la Presqu’île de Giens.

  • Bateau à voile :

Un meilleur moyen de découvrir le Giens et ses ressources naturelles.

Hyères : une rando à Giens sur le sentier des douaniers ****

½ journée -5km jusqu’à La Madrague

  • Plage de la madrague :

La plage est la plus petite des plages de Giens. Pourtant, elle est la plus recherchée pendant les vacances.

Après avoir visité le village de Giens et son point de vue magnifique sur la presqu’île, redescendez sur le village de la Madrague et prenez la direction de la plage de la Darboussière où vous pourrez laisser votre voiture dans un parking ombragé.

L'escampo
L’escampo
  • Plage de la Darboussière :

La plage est moins visitée même en été. L’accès est plutôt difficile. Mais, une fois sur place, des criques et des falaises vous plongeant dans la nature.

A partir de la plage de la Darboussière, un sentier balisé vous guidera atour de la pointe occidentale de la Presqu’île.

Cette ballade de 3h environs offre des points de vue grandioses sur la mer et les îles. Cette magnifique rando n’est pas très facile car beaucoup de montées et de descentes (à éviter en pleine chaleur) et peut-être dangereuse avec des enfants petits car les falaises y sont abruptes et élevées.

Mais quelle récompense de se baigner dans une crique à l’eau émeraude à 25° (en été …).

Localisation de l'Escampo
Localisation de l’Escampo
  • Plage de la Badine :

Elle se trouve dans la partie Est de la presqu’île de Giens. On y trouve une zone pour les activités nautiques comme de la planche à voile, jet-ski,…

  • Sentiers du littoral :

Il s’etend sur 47km de long. Faites de balades sur ces chemins et ayez une vue magnifique sur des petites criques , des falaises, des petites îles,…

Après avoir récupéré votre voiture à la plage de la Darboussière, remonter vers Giens et allez vous restaurer ou pour le moins jeter un coup d’œil au Port du Niel, adorable petit port niché dans une calanque.

Hyères restaurant :

A Hyères, il y a certainement une adresse qui vous convient pour le resaurant.

Leur spécialité vous donnera envie d’y revenir.

Si on ne cite que :

  • Le chapon : Un poisson rôti au four avec des légumes
  • L’anchoiade : Une spécialité venue de la mer, l ’anchois est mixé avec des câpres et de l’ail. On le sert parfois comme un accompagnement de repas.
  • L’artichaut à la barigoule : Une ancienne recette Hyerois se compose des champignons, de lard et de l’ail.

Il y a aussi des spécialités sucrées  comme :

  • Le nougat blanc : Les restaurants les proposent comme dessert.
  • La brousse du Var : Il n’y en a pas partout. Profitez d’en déguster pendant votre passage dans le Var.

Hyères : une promenade dans la vieille ville **

2h – 6km jusqu’au centre ville

Hyères possède une remarquable ville médiévale perchée sur la colline du Casteou (200m) et dominée par les ruines de son château (en ruine) remanié au cours des siècle.

hyeres-vieille-ville-2
La vieille ville de Hyères

La montée jusqu’au château à partir de la place Clémenceau, quoique sportive, constitue une agréable promenade dans la vielle ville avec de très beaux points de vue sur la rade et les îles.

vieille ville de hyeres

A ne pas manquer : La Porte Massillon, la rue des Porches, La rue du Fenouillet, la Place Massillon avec la Tour des Templiers, la collégiale Saint Paul qui renferme l’une des plus importantes collections d’ex-voto de France (en cours de restauration mais réinstallation dans l’église « imminente » ).

En dehors de ces lieux remarquables, l’attrait essentiel de la ballade est de parcourir les rues étroites au nom savoureux (rue « rompicuou » vous comprendrez pourquoi..) dont les maisons au murs élevés cachent souvent de jolis cours/ jardins remplis de bougainvilliers et d‘orangers.

Une promenade commentée très intéressante est organisée par l’Office du tourisme

Hyères : sur les traces de la reine Victoria **

2h – 6km jusqu’au centre-ville

Hyères devint dès 1780 la première station climatique française en accueillant des familles anglaises venu passer l’hiver à Hyères.

Deux grands bâtisseurs Alphonse Denis et Alexis Godillot entreprirent de transformer la ville entre 1830 et 1880 en y construisant des grands hôtels et villas luxueuses dans le gout de ce tourisme climatique haut de gamme les « hivernants ». A la fin du XIXème siècle six palaces accueillaient cette riche clientèle et la ville connu son heure de gloire avec le séjour de la reine Victoria durant l’hiver 1892.

grand-hotel hyères
Le grand hôtel Victoria de Hyères

Pour offrir à ces touristes avant l’heure, Hyères s’est doté d’un Casino, d’un hippodrome et d’une section d’embranchement de la ligne de chemin de fer Paris Nice en 1876

Les principaux bâtiments remarquables :

  • Le Palais Lutétia av du Général de Gaulle,
  • Le Grand Hôtel des îles d’or qui offrait 100 chambre orientées plein Sud, un jardin d’hiver et un parc luxuriant,
  • l’exubérante Villa Saint Hubert au début de l’avenue Riondet réalisée par P. Chapoulart pour Alexis Godillot,
  • les écuries et le manège Godillot,
  • la Villa Mauresque et la Villa tunisienne avenue Beauregard,
  • la somptueuse fontaine Godillot avenue Godillot (encore lui !),
  • le Grand Hôtel des Palmiers aujourd’hui le Lycée Jean Aicard,
  • l’Ecole Anatole France et son préau à l’antique,
  • et enfin l’avenue Joseph Clotis, avenue qui se voulait les Champs Elysées hyérois
Villa-saint-hubert
Villa saint Hubert à Hyères

La réserve ornithologique des Salins d’Hyères ***

3 h – 1km jusqu’à La Capte

Les deux lagunes qui relient la colline de Giens à la terre ferme (on dit que jusqu’au XIXème siècle, Giens redevenait parfois une île), abritent des étangs qui furent des lieux de pêche actifs avant de devenir des marais salants exploités comme tels de 1848 à 1995.

Deux sites étaient dédiés à cette exploitation du sel, les « vieux salins » et les salins des Pesquiers.

presqu-ile-de-giens
Les marais salants de la presqu’île de Giens

En 2000 le domaine des Pesquiers est acquis par le Conservatoire du littoral qui a pour mission de préserver et de mettre en valeur ces espaces redevenus naturels et d’organiser l’accueil du public.

Après l’abandon de l’exploitation, les Salins des Pesquiers sont devenus un lieu d’accueil pour toutes sortes d’oiseaux migrateurs.

flamants hyeres
Les flamants roses font le bonheur de tous dans les marais salants

On peut y trouver pas moins de 36 habitats naturels, 20 espèces de plantes protégées, 260 espèces d’oiseaux dont de plus en plus de flamants roses qui y passent l’hiver.

Visite guidées ornithologiques avec la LPO 04 94 01 09 77

Visite guidée sur la « mémoire du sel » Renseignements et réservations : 04 94 01 84 43

Le site des vieux salins, situés entre le village des Salins et La Londe, se visite lui toute l’année et un itinéraire découverte a été aménagé pour vous permettre d’observer la flore et la faune de ce lieu bien particulier. A partir du village des Salins suivre le panneau « Espace Nature – Levée de Saint Nicolas ».

La villa Noailles à Hyères **

Dans les années 1920, Charles et Marie-Laure de Noailles, de riches mécènes parisiens, vont faire construire et partager, à Hyères sur une colline face aux îles d’or, une « maison, intéressante à habiter, infiniment pratique et simple où chaque chose serait combinée au seul point de vue de l’utilité ».

villa-noailles
La villa Noailles à Hyères

Ils font appel à l’architecte Robert Mallet-Stevens qui trouve dans la réalisation de cette villa l’occasion de se démarquer de l’orthodoxie ambiante. Paris réussi puisque la villa saint-Bernard sera l’un des premiers bâtiments modernistes d’Europe.

La villa compte de nombreuses chambres d’amis avec, pour chacune, pendule électrique et salle de bain, un luxe inouï à l’époque. Une piscine est rajoutée puis un gymnase en 1927.

A l’aménagement intérieur fait lui aussi appel à toute l’avant-garde : Eileen Gray, Pierre Chareau, Charlotte Perriand…

Le couple fait appel aux créateurs de l’époque pour aménager les lieux afin d’y recevoir de nombreux artistes : Bunuel, Man Ray, Giacometti, Picasso…

Aujourd’hui La Villa Noailles reste fidèle à cet esprit de créativité et d’innovation en hébergeant le Festival International de Mode et de Photographie (avril), la Design Parad (juillet) et de nombreuses expositions tout au long de l’année.

N’hésitez pas à venir visiter la Villa et à passer d’une pièce à l’autre, comme un invité de ce couple de passionné.

La Chapelle Notre Dame de la Consolation à Hyères **

 

Deux raisons d’aller à Costebelle sur le site de Notre Dame de Consolation :

  1. Une superbe vue sur la presqu’ile avec les salins des Pesquiers et les îles au fond… Vers l’est toute la rade d’Hyères « fermée » par le Cap Bénat
    En observant la plaine entre la ville et la presqu’île, vous vous rendrez compte que Hyères est une ville maraichère et florale au vue du grand
    nombre de serres qui s’y trouvent. Le var est d’ailleurs le

Pendant que vous admirerez la vue, les enfants seront très intéressés par le décollage et l’atterrissage des avions car le site domine également l’aéroport civil et la base aéronavale. Avec un peu de chance ils pourront admirer la patrouille de France qui s’entraîne.

  1. La chapelle elle-même, reconstruite en 1952 au milieu des pins, est caractéristique de cette époque avec une architecture atypique. Les vitraux sont splendides et les sculptures en ciment brut coloré habillent la façade.

L’intérieur est éclairé par une immense verrières et vitraux en dalles de verre bleu. Le chœur très épuré est décoré d’un très intéressant bas-relief représentant la cène où le Christ est symbolisé par le pain et le poisson

notre-dame-de-consolation
Vue rapprochée sur Notre Dame de la Consolation à Hyères

Notre-Dame de Consolation bénéficie du label “Patrimoine du XXe siècle” depuis 2014.

Le site archéologique d’Olbia **

Situé au départ de la presqu’île du côté de la route du sel, le site archéologique d’Olbia « la Bienheureuse » est une colonie grecque (environ 700 personnes) de Massalia fondée vers 325 avant Jésus Christ.

Après la conquête romaine, au Ier siècle, un vrai port est construit. Très vite concurrencé par le port de Toulon, bien mieux abrité du Mistral, le port est abandonné.

Les vestiges mis à jour permettent de comprendre l’évolution urbaine d’une ville antique sur 1000 ans : rues avec égouts et trottoirs, puits collectifs, boutiques, thermes…

le site d'olbia
le site d’olbia

Camping presqu’île de giens Olbia

Les ruines d’une abbaye cistercienne Saint-Pierre de l’Almanarre découvertes récemment sont également d’un grand intérêt.

Original : Le port romain a été englouti par la montée de la mer et une ballade à partir de la plage avec juste un masque et un tuba complète la visite.

Une visite guidée du site est un plus pour comprendre l’organisation de la ville sous les différentes époques.

Hyères : l’hippodrome et le casino **

Les riches familles anglaises qui venaient à Hyères au début du XXème siècle n’imaginaient pas une ville de villégiature sans courses de chevaux ou soirées au casino.

L’hippodrome, unique dans le var a été construit en 1890. Vous pourrez y assister à une vingtaine de courses dans la saison jusqu’au mois de juillet. Pour réserver, c’est ici.

Mais un centre d’entrainement de trotteur y est également installé et les propriétaires viennent de loin pour bénéficier de ses infrastructures. Ce centre s’ouvre au public tous les mercredis.

Pour le Casino d’Hyères, c’est en 1902 qu’il a été inauguré. Bâtiment original sur 3 niveaux avec des tuiles vernissées qui recouvrent des toits à impérial.

Totalement réhabilité en 1991, ce bâtiment a été surmonté d’une grande verrière miroir censée refléter les alentours jusqu’à la mer. Les décorations intérieures dont des fresques art déco n’ont malheureusement pas été conservées.

De nos jours le Casino propose 150 machines à sous. Roulettes anglaises et Black Jack vous permettront de tenter votre chance tous les soirs de 20h30 à 4h du matin.

Autour de Hyères : la vallée des Borrels et les vignobles varois **

1h30 – 15km jusqu’au Borrels

Loin de la cohue des plages, cette vallée à 5km de la ville et de la mer située sur la rive gauche du Gapeau serpente au milieu des vignobles…

vallee-des-borrels
Vue sur la vallée des Borrels

Mais la vallée constitue le fief de la viticulture hyéroise et le poumon vert de la commune. Bien connue des hyérois elle l’est moins des touristes de passage.

De nombreux sentiers de randonnées sont aménagés au milieu de la forêt où vous pourrez trouver des lauriers roses, des cistes, des mimosas sauvages, des chênes lièges.. N’hésitez pas à monter, même si ça grimpe raide par endroit, car du haut des collines la vue sur la mer est splendide.

Trois hameaux qui ont gardés leur authenticité abritent plusieurs domaines viticoles (Domaine de la Tuilerie, Château la Jeannette, Domaine des Fouques…) qui sont passés en production biologique depuis de nombreuses années.

Au milieu des vignes poussent des pêchers dont les fruits ont un goût inimitable car les vergers ne sont pas arrosés.

Pour poursuivre la ballade (en voiture ou en vélo), continuez vers La Londe. Là vous pourrez compléter votre collection de Côtes de Provence avec d’autres vignobles d’AOC La Londe (dont les Borrels font partie) et acheter de l’huile d’olive d’exception au moulin du Haut Jasson.

La côte vers l’ouest : l’ancienne mine de cuivre du Pradet **

2h1/2 13 km jusqu’au Pradet.

Une excursion qui plaira aux petits comme aux grands : les galeries des anciennes mines de cuivre au Pradet.

la-garonne
La Garonne

Cette visite est particulièrement agréable en été car la température y est de 15° !

Une visite guidée d’environ une heure vous montre le travail des mineurs mais également les diverses utilisations du cuivre .

La mine de cuivre du Cap Garonne attire depuis longtemps les minéralogistes du monde entier pour les 139 espèces minérales qui y ont été décrites.

Un exposition d’environ 600 minéraux complètent cette visite très instructive. D’autant que les minéraux exposés sont mis en valeur sous des loupes afin de pouvoir en admirer tous les détails.

Le site de la mine vaut également le coup d’œil et un sentier découverte vous permet de découvrir une vue magnifique sur la rade de Toulon et les îles d’Hyères.

La côte vers l’Ouest : la rade de Toulon et son port militaire ***

3h – 23km jusqu’à Toulon

rade-de-toulon
Vue satellite de la rade de Toulon dans le Var

Vauban disait d’elle qu’elle était la plus belle rade d’Europe.

Lorsqu’on la découvre en montant au sommet du Mont Faron (en téléphérique) on comprend tout l’intérêt militaire d’un tel plan d’eau tout en savourant un paysage splendide. Protégé au Nord par le Mont Faron, fermé à l’ouest par le Cap Sicié et au sud par la presqu’île de Sant Mandrier, ce site te a été utilisé depuis l’antiquité par les grecs et les romains et abrite aujourd’hui une partie de la marine française (l’autre partie est à Brest).

Des promenades en bateau permettent d’aller à la rencontre des navires militaires à quai dont le porte-avions Le Charles de Gaulle (s’il n’est pas en mission ou en maintenance..), le cimetière marin, la base des sous-marins

Après la promenade en mer , ne manquer pas la visite du Musée National de la Marine qui la complète par sa collection de vaisseaux et de galères. Un espace est dédié à Vauban et au bagne de Toulon.

Pour terminer la journée, allez boire un verre en terrasse dans les vieux quartiers de Toulon superbement réhabilités

L’opéra de Toulon **

Et pourquoi pas une soirée à l’Opéra ?

opera de toulon
Intérieur de l’opéra de Toulon

L’opéra de Toulon ravira les amateurs d’abord par son architecture : inauguré le 1er octobre 1862 soit 13 ans avant le Palais Garnier (5 janvier 1875), il est un des rares opéras du Second Empire à avoir conservé son apparence d’origine.

Ce monument, qui constitue l’un des plus importants opéras de province, est caractérisé par deux somptueuses façades, l’une au Nord et l’autre au Sud (l’entrée).

Après une volée de 13 marches, les statues accueillent le visiteur : la musique et sa lyre, la comédie et son masque. Le grand hall permet d’accéder au foyer Campra, galerie d’exposition de tableaux d’artistes régionaux représentant le chant, la danse ou la musique. Ici se rencontrent les toulonnais avant et après les représentations.

La grande salle peut accueillir plus de 1000 spectateurs sur 5 niveaux tout de rouge et or. Un plafond remarquable avec une toile où on peut découvrir 133 personnages, et encadrée par douze figures ailées qui le soutiennent à bout de bras.

Réputé pour son acoustique, l’Opéra de Toulon encourage une programmation diversifiée : théâtre, opéras, ballets, opérettes sont proposés tout le long de l’année.

facade-opera-de toulon
Façade de l’Opéra de Toulon

Vous pourrez y écouter des productions originales et de nombreuses coproductions en association avec le réseau lyrique français et européen.

La programmation est accessible ici

La côte vers l’ouest : Les pointus de Sanary ***

2h – 35 km jusqu’à Sanary

Peu de villages typiquement provençaux sont situés au bord de mer… En effet dans des temps plus obscurs que les nôtres, mieux valait construire le village au sommet d’un pic rocheux, plus facile à protéger qu’une crique ouverte sur la mer et ses envahisseurs potentiels.

sanary hyères var
Port de Sanary

Sanary est une exception à cette règle : avec ses façades colorées, ses terrasses ombragées, son port de pécheurs et son ambiance bon enfant, Sanary est un but de promenade apprécié par les Varois.

Son marché du mercredi a été élu plus beau marché de France en 2018.

Une des attractions du port est la présence de plus de 40 pointus, barques de pêche méditerranéennes à voile latine d’origine très anciennes (provençales catalanes, siciliennes, liguriennes…). Ces bateaux sont amoureusement entretenus par leur propriétaire qui peuvent vous en parler pendant des heures.

Ces pointus sont classés au titre des Monuments Historiques comme « bateau d’intérêt patrimonial ».

Chaque année en mai se déroule à Sanary la Virée de St Nazaire qui rassemble de nombreuses festivités autour des pointus.

La côte vers l’ouest : les villages perchés du Castellet et de la Cadière d’Azur ***

Deux collines au cœur du vignoble de Bandol, sur chacune d’elle un village perché Le Castellet à gauche, la Cadière d’Azur à droite en regardant la mer.

Le Castellet est un authentique village médiéval construit autour de son château au XIIIème siècle.

Le castelet
Le castelet

Village provençal pittoresque, y a été tourné « La femme du Boulanger » de Marcel Pagnol, c’est un haut lieu touristique du Var.

Entièrement et joliment restauré, vous apprécierez le charme des belles places bordées de maisons anciennes, ses rues en pente, ses cours ombragées de vignes vierge ou de glycine…

Vous ne pourrez pas rater non plus ses nombreux restaurants, boutiques, vendeurs de savons et de lavandes, ateliers d’artistes …que l’on retrouve de nos jours dans tous les villages provençaux …surtout perchés.

Et puis la vue somptueuse de la terrasse, vous en aurez le souffle coupé ! surtout après la montée… 😊

La Cadière d’Azur, comme le Castellet son frère jumeau, est un village médiéval fortifié qui se visite pour un riche patrimoine historique mais aussi pour la variété des artisans installés sur place : ferronnier d’art, faïence, textiles, peinture…

Moins « léché » que le Castellet, la Cadière est un également un village de caractère, charmant à visiter, avec sans doute plus d’authenticité et assurément plus calme en été.

La côte vers l’est : Le sentier du littoral de La Londe au fort de Brégançon ****

½ journée

Une des plus belle balade du Var: mer aux eaux turquoise, pinèdes majestueuses, grands domaines de vignobles… un des coins les plus préservés du littoral varois grâce justement aux grands domaines viticoles et …aux amateurs de vins qui en valorisant le rosé de la région ont permis à ces propriétaires des domaines de résister à la pression des promoteurs.

Deux options s’offrent à vous :

Première option : vous y allez en voiture et vous accédez aux plages en traversant les domaines, vous vous garer sous les pins et vous profitez de votre journée à la plage (avec option sieste à l’ombre). Des restaurants et buvettes de plages sympas, de l’eau transparente et tiède peu profonde où les enfants peuvent y passer des heures, une petite sieste à l’ombre de la pinède… Elle est pas belle la vie ?? Deux hic : l’accès aux plages (parking inclus) est payant (10€ la journée !) et du 15 juillet au 15 aout vous ne serez vraiment pas tout seul…

Plage de l'Estagnol dans le Var
Plage de l’Estagnol dans le Var

Deuxième option : le sentier du littoral à partir de la Plage de l’Argentière à la Londe jusqu’à Cabasson et le Fort de Brégançon une bonne trotte quand même de 17 km (environ 5 à 6h). Mais vous pouvez vous arrêter à la Plage de l’Estagnol (à 5km depuis la Plage de l’Argentière) pour une baignade bien méritée si vous n’avez pas cédé avant à Plage de la Chapelles Saint Georges (petite crique magnifique), ou à la Plage de Leoube (moins fréquentée).

Localisation de La Londe
Localisation de La Londe dans le Var

La côte vers l’Est : Le Jardin du Rayol Canadel ***

3h – 28km jusqu’au Rayol Canadel

Le Domaine du Rayol Canadel fait partie de ces grandes propriétés de la Côtes d’azur, témoignage de l’attrait de cette région pour les grandes familles fortunées du début du XXème siècle..

Alfred Théodore Cormes, puis l’industriel Henri Potez ont construit leur domaine avec différents bâtiments tels que l’Hôtel de la Mer, splendide demeure qui surplombe la mer, Maison de la Plage, La ferme… Ces villas étaient entourées de jardin potagers ou exotiques et une majestueuse descente d’escalier menait jusqu’à la plage.

Rayol Canadel
Rayol Canadel

La propriété est rachetée en 1989 par le Conservatoire du littoral qui confie au paysagiste Gilles Clément la mission de valoriser le domaine et sa flore méditerranéenne.

Le jardin est redessiné autour de différents espaces biologiquement semblables mais éloignées géographiquement.

Ainsi à travers « Jardin Méditerranées » vous parcourrez sur 7 ha ce jardin extraordinaire à travers une suite d’ambiance d’origine diverses : californienne, sud-africainne, australienne, chilienne…

En saison estivale, des balades aquatiques à partir de la maison de la plage prolongent le plaisir de la visite.

Cerises sur le gâteau : la librairie avec plus de 2500 titres sur la nature et le restaurant « Le café des Jardiniers » pour une pause gourmande au cœur des jardins.

La côte de Saint Tropez et son Golfe ***

Le mythe Saint’Trop a transformé ce petit village de pécheurs en Dr Jekyll et Mr Hyde du Var.

Hors saison c’est un endroit paisible et tranquille et un ravissant village

saint-tropez
Village de Saint Tropez par temps calme… hors saison

L’été, il se transforme en station balnéaire branchée fréquentée par la jetset et son cortège de boutiques de luxes et boites de nuit, de bling bling et de buzz assourdissant.

Ses gendarmes, ses yachts immobiles, Sénéquier, les villas somptueuses à 100 000 euros la semaine, … attirent toujours de nouveaux VIP et stars internationales… Ces « people » trainent dans leur sillage des milliers de vacanciers espérant les apercevoir : 4 millions de touristes en été pour 5000 tropézien hors saison…

Et pourtant Saint-Tropez vaut le déplacement, c’est d’abord un site ravissant qui a séduit les peintres et artistes (Maupassant, Colette, Signac, Nabis, fauvisme…) dès les années 1900 grâce à une lumière bien particulière qui éclaire le port au couchant (orientation nord-ouest rare dans le Var).

Saint Tropez c’est aussi se perdre dans les ruelles du village, découvrir des passages et des placettes méditerranéenne (place de l’Ormeau), aller au marché de la place des Lices, suivre une partie de pétanque de quelques habitués qui se reposent du trop-plein de la saison (où s’y prépare). Montez jusqu’à la citadelle, haut lieu de défense du village et allez visiter le très riche musée de l’Annonciade.

Et puis découvrir la plage de Pampelone semi-déserte ou parcourir le sentier du littoral au printemps ou à l’automne, c’est comprendre pourquoi cette presqu’île à quelque chose de magique…

Maintenant à vous de choisir : Dr Jekyll ou Mr Hyde ?

Arrière Pays Varois : exposition de santons de provence du Château de l’Aumerade **

Cette exposition présente la collection privée de la famille Fabre composée de plus de 1 800 pièces du XVIIIème siècle à nos jours.

Santons de Provence
Santons de Provence

Au-delà du folklore de la Provence, ces figurines en argile présente un modèle de société basée sur le village provençal tel qu’il était vécu au 19ème et début du 20ème siècle. Les villageois représentent leur proches pour les confier à la protection de la Sainte Famille, et chacun d’eux offre en offrande ce qu’il fabrique ou ce qu’il a même si ce n’est que ses bras.

Vous y retrouverez « Lou ravi » toujours au premier rang car le premier touché par la grâce divine, la poissonnière qui revendique sa liberté et son indépendance par les liens de son bonnet toujours détachés, le parapluie rouge signe distinctif du notable, le salinier témoignage des Salins d’Hyères, les forçats du bagne de Toulon…personne n’est oublié sauf le chat qui est privé de crèche pour l’avoir mal gardée (! ).

La collection dépasse les santons uniquement provençaux avec des exemples venant d’Amérique latine, de Slovaquie, de Sicile ou du Burkina Faso, toujours représentatifs d’un modèle social.

Visite sur rendez-vous – 04 94 28 20 31 – au Château de l’Aumerade – route de Puget- Ville à Pierrefeu.

Arrière pays varois : la forêt des Maures de Bormes les mimosas jusqu’à Collobrières ***

De la presqu’île de Giens si vous regardez vers le nord au-delà de la plaine du Gapeau, le massif des Maures vous apparait sombre, compact, sauvage et contraste fortement avec la bande côtière de Hyères jusqu’à Fréjus (60km).

foret-des-maures
Vue sur la forêt des Maures dans l’arrière pays de Hyères

Ce massif, longtemps difficile d’accès, est un écrin de collines couvertes de végétation méditerranéenne : maquis, genévriers, arbousiers, châtaigniers, chênes verts et chênes liège Au XIXème siècle l’ensemble du massif était exploité : les chèvres débroussaillaient, le bois était coupé pour se chauffer, les abeilles donnaient le miel et le liège des chênes était exploité pour produire des bouchons vendus dans toute la France.

En 2004 des incendies ont ravagé les deux tiers du massif …mais la forêt s’est régénérée et une mise en valeur du massif (tourisme vert, élevage, villégiature des vaches de Savoie ou du Jura) est promue par le Conservatoire du Littoral et le conseil Général.

bormes
L’incontournable mimosa de bormes

Arrière Pays : La Chartreuse de la Verne et Collobières ***

La chartreuse de la Verne (Attention en période estivale la route RD214 peut être fermée en fonction des risques d’incendies).

Le panorama par temps clair sur le golfe de Saint-Tropez est magnifique.

La verne dans le Var
La verne dans le Var

Cet ancien établissement de chartreux fondé en 1170 abrite encore une communauté de moniales de Bethléem tout en restant ouvert au public. Il a été admirablement restauré de 1969 à 2013  et vous pourrez y visiter : la grange, la boulangerie, la chapelle, le perron de l’huilerie et les remparts, l’église romane, la cellule témoin, l’huilerie et le cellier.

En plein cœur de la forêt des Maures le site dégage une atmosphère de sérénité envoutante..

Collobrières : en redescendant de la Chartreuse, arrêtez-vous dans ce village de caractère et surtout ne manquez pas de déguster une glace au marron ou plutôt à la châtaigne, Collobrières étant sans conteste la capitale mondiale de la Châtaigne !

Le village des tortues de Carnoules ** insolite dans l’arrière pays varois

3h – 40km jusqu’à Carnoulles

Lors de votre balade dans l’arrière-pays varois, n’hésitez pas à aller visiter le Village des tortues de Carnoules, centre dédié à la préservation de la Tortue d’Hermann, espèce autochtone varoise.

tortue-hermann
Une tortue de Hermann dans le village des tortues

Dans ce « village », situé en pleine nature, sont recueillies plus de 1500 tortues dans un parc de 10ha.

A travers un parcours ombragé, une grande serre de 400m2, un espace aquatique , vous découvrirez comment les tortues sont élevées, soignées en vue d’une réintroduction en milieu naturel..

Les petits apprécient beaucoup !

Arrière Pays Varois : l’abbaye du Thoronet ****

½ journée – 4km jusqu’à l’Abbaye

A une heure environ de la côte et de son effervescence, au milieu d’un paysage de vignoble du haut Var, vous y trouverez la paix de ce lieu magique.

L’Abbaye du Thoronet est un des lieux les plus visités du Var.

abbaye-du-thoronet-chapitre
L’abbaye du Thoronet dans le Var au dessus de Hyères

Elle est une des « trois sœurs provençales », avec Sénanque et Silvacane, les deux autres abbayes cisterciennes de Provence.

Cette abbaye a été construite au XIIIème siècle dans le respect de la règle de Saint Benoît qui imposait la sobriété, l’équilibre, le travail et le silence. Le respect de cette règle aboutit a une harmonie et a une pureté architecturale exceptionnelle, renforcée par la lumière que diffuse les vitraux translucides.

Son église en forme de croix latine, possède une acoustique également exceptionnelle adaptée à la résonance du chant grégorien, où le son est retransmis sans pratiquement aucune déformation grâce à la dureté des matériaux utilisés.

N’hésitez-pas à faire la visite guidée, très intéressante.

thoronet-epi
Détail d’une coiffe de pilier

Après les nourritures spirituelles, vous pourrez passer aux nourritures terrestres dans les nombreux restaurants situés dans ces villages caractéristiques de l’arrière-pays varois : Cotignac, Correns (le village entièrement bio), Sillans la Cascade…

Arrière Pays : les Gorges du Verdon

Le Verdon qui s’étire sur 175 km entre le Mercantour et la Durance est considéré comme le plus beau canyon d’Europe avec des falaises jusqu’à 700m de profondeur..

moustiers_sainte_marie
Vue sur les Gorges du Verdon à Moustiers Sainte Marie

Lieu mythique pour la pratique du canyoning, sur un des lacs ou sur la rivière même de nombreuses activités aquatiques sont praticables : rafting, canoé, pédalos, bateaux électriques…mais également dans ses méandres, un bon bain dans son eau si rafraichissante en plein été.

Ces belles ballades permettent de découvrir de nombreux villages pittoresques : Castellane, Rougon, la Palud sur Verdon.

Ne manquez surtout pas Moustier-Sainte-Marie, niché dans l’échancrure d’un rocher et célèbre dans toute la Provence pour sa production de faïence.

En voiture vous aurez le choix de la rive droite et de la route des crêtes jusqu’au lac de Sainte Croix ou de la rive gauche jusqu’aux balcons de la Mescla (saut à l’élastique possible, hauteur 182 m !)

De nombreuses randonnées sont possibles : le sentier Blanc-Martel qui vous amène de La Palud à Rougon (15km), le sentier de l’imbut plus technique et sportif et du coup plus sauvage, le sentier des pêcheurs (boucle de 3h).

Ce site exceptionnel est également riche de sa flore (plus de 1500 espèces) et de la quasi-totalités de rapaces en France.

Ce guide vous est proposé par Hèlene Jonio, experte de la région de Hyères et du Var, qui vous accompagne pendant votre séjour 

 dans son magnifique hébergement :

www.loustaudelamar.com

 

Bonus Gratuit : Les 2 Guides Synthétiques pour choisir facilement votre prochaine destination de vacances et le meilleur moment pour y séjourner

Joelaindien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page