Mes meilleurs souvenirs de vacances ! Voyages et photos

Passionné de voyages, de photo, de vidéo et de diaporamas, partagez mes meilleurs souvenirs de vacances, préparez votre voyage et améliorez vos photos !

La Possession : Top 25 Meilleures Activités et Visites à Faire (en ce moment)

Au nord-ouest de la Réunion, La Possession se situe entre le grand port du Port et Saint-Denis, la capitale.

Votre attention se portera sur les sentiers forestiers de l’île, et vous pourrez marcher jusqu’aux stations de quarantaine de l’époque coloniale ou faire la difficile expédition vers le colossal cirque volcanique du Mafate.

Mais l’une des particularités du côté sous le vent de la Réunion est qu’une grande partie des paysages les plus grandioses sont accessibles par la route : Des chutes d’eau et des plages de sable tropical se trouvent à quelques minutes en voiture, et vous pouvez vous rendre à un point d’observation pour admirer le puissant Piton des Neiges.

Saint-Denis, sur la côte nord, vous attend pour une journée plus tranquille. Vous y trouverez les meilleurs monuments historiques et musées de la Réunion.

Allons explorer les meilleures choses à faire à La Possession.


1- Le cirque de Mafate

Le cirque de Mafate

Une grande partie de la vallée de Mafate se trouve sur le territoire de La Possession.

Mafate est une immense caldeira de volcan éteint appartenant au Piton des Neiges.

A la Réunion, c’est le but des randonneurs les plus courageux qui partent pour des quêtes épiques afin d’apercevoir les imposantes parois de basalte de son cirque.

Il est étonnant de constater qu’il existe des petits villages dans cet endroit, presque totalement coupé du reste de l’île.

Depuis La Possession, vous pouvez vous rendre en voiture au village de Dos d’Âne pour commencer votre randonnée.

Découvrez le cœur du volcan délabré du Cirque de Mafate et observez les vues impressionnantes qu’offre l’îlet de Cayenne.

Vous serez en communion avec la nature.

2- La Grande Chaloupe

Dans un ravin isolé entre Las Possession et Saint-Denis se trouve un site intrigant qui remonte au XIXe siècle.

À cette époque, la Réunion était encore une colonie française (plutôt qu’un département légitime) et, bien que l’esclavage ait été aboli en 1848, le servage a continué longtemps après.

La Grande Chaloupe était un lazaret, une quarantaine maritime, pour les engagés arrivant du sous-continent indien.

Les dortoirs et l’infirmerie sont toujours debout, et une exposition sur le site présente des objets découverts ici et dans un deuxième lazaretto, un kilomètre en amont.

3- Le Port

Voisin de La Possession, Le Port est une ville portuaire qui ne peut être comparée à aucune autre en France.

En effet, elle regroupe en un seul lieu un port de ferries, une base navale, un port de conteneurs, un port de pêche et une marina touristique.

La base navale est la troisième plus grande de France, avec six navires amarrés ici, et si vous voulez repérer des machines militaires, vous pouvez vous promener sur les docks pour voir ce que vous pouvez trouver.

Il y a aussi un bon marché au Port, Le Marché Sous Piedboi, qui fonctionne le mercredi matin.

4- Le Chemin Crémont

Tracé dès 1730, le Chemin Crémont est un sentier pédestre qui relie le centre ville de La Possession au village de Saint-Bernard, situé sur les hauteurs.

Celui-ci se trouve dans le quartier de La Montagne, un peu à l’ouest de Saint-Denis.

Le sentier est vivifiant, il longe le bord de la falaise et vous invite à traverser de profondes ravines comme la Grande Chaloupe.

Les gros pavés de basalte sur lesquels vous allez marcher ont été posés en 1775, et c’est aussi le chemin qu’ont emprunté les envahisseurs britanniques lorsqu’ils ont pris La Réunion pendant les guerres napoléoniennes en 1810.

5- Admirez les baleines

Sur la côte ouest de la Réunion, vous êtes parfaitement placé pour vous approcher des baleines et autres animaux sauvages.

La saison principale pour l’observation des baleines se situe entre juin et octobre, lorsque les baleines à bosse sont dans ces eaux après avoir fait le long voyage depuis l’Antarctique.

À cette époque, vous pouvez vous rendre au Port pour une croisière ou descendre la côte jusqu’à l’un des nombreux points d’observation, comme le Cap la Houssaye, pour essayer de les apercevoir depuis la terre ferme.

Si vous êtes ici en dehors de la saison des baleines à bosse, de nombreuses variétés de dauphins habitent l’océan, tandis que les cachalots et les rorquals communs sont des visiteurs réguliers.

6- Rue de Paris, Saint-Denis

La rue de Paris est la rue la plus distinguée, non seulement de la ville de Saint-Denis, mais de toute la Réunion.

À 15 minutes maximum de la ville de La Possession, elle mérite d’être vue pour ses somptueuses demeures coloniales et ses bâtiments gouvernementaux.

Ils mélangent le néoclassicisme européen avec une touche créole, avec des vérandas et des murs peints.

Les plus impressionnants se trouvent sur le côté ouest et comprennent l’ancien évêché, l’ancien hôtel de ville et la Maison Carrère.

Cherchez également la Villa Déramond-Barre, lieu de naissance de l’ancien Premier ministre français Raymond Barre.

7- Le Cimetière Marin de Saint-Paul

Le Cimetière Marin de Saint-Paul (source : ouest-lareunion.com)

Dans un endroit très romantique, à côté d’une plage volcanique aux sables noirs, se trouve un cimetière qui remonte à l’époque où la Réunion était un endroit beaucoup plus anarchique.

C’est le lieu de repos d’un certain nombre de pirates, parmi lesquels Olivier Levasseur, pendu en 1730, dont le trésor, le Trésor de La Buse, est toujours recherché.

Levasseur est rejoint par des sépultures plus réputées, comme celle du poète parnassien Leconte de Lisle.

Il était né à la Réunion en 1818 et, comme il l’avait souhaité, ses restes sont revenus ici après sa mort en métropole.

8- Le Musée Léon Dierx

Il est normal que la rue de Paris abrite également l’institution culturelle la plus distinguée de la Réunion.

Dans l’un de ces fabuleux hôtels particuliers coloniaux, ancienne résidence de l’évêque de la Réunion,

le Musée Léon Dierx présente des peintures, des arts graphiques, des gravures, des sculptures, des photographies et des arts appliqués offerts par les riches amateurs et marchands d’art de l’île.

L’exposition permanente est très riche, avec des œuvres de Picasso, Renoir, Gauguin, Cézanne, Redon, Maurice de Vlaminck et Caillebotte.

Ces œuvres côtoient des peintures d’artistes créoles réputés comme Antoine Roussin et Adophe Le Roy.

9- La Plage de Boucan-Canot

La côte ouest de la Réunion est la meilleure pour les plages.

Beaucoup d’entre elles ont un sable blanc immaculé plutôt que le sable noir volcanique du sud.

Quant à l’eau, c’est un sujet délicat.

La Réunion a été sujette à des attaques de requins-tigres, mais la plage de Boucan-Canot est la première de l’île à avoir installé un filet et il n’y a eu aucun rapport depuis.

Il y a aussi un petit lagon artificiel pour les nageurs.

Les surfeurs adorent Boucan-Canot pour ses vagues ondulantes, et si vous préférez le confort de la plage, c’est un petit coin de paradis.

Il y a des palmiers, des falaises volcaniques et une chaîne de bars pour les boissons fraîches.

10- Le Parc du Colorado

Lieu de détente et d’activité pour les touristes et les habitants de Saint-Denis, le Parc du Colorado est situé à 300 mètres d’altitude dans le quartier de La Montagne.

C’est une tranche de paysage sauvage des hautes terres de la Réunion dans un emballage familial ; il y a des aires de jeux pour enfants, de grands espaces gazonnés, des tables de pique-nique et un belvédère qui domine Saint-Denis et l’océan.

Le Parc du Colorado peut aussi être votre tremplin pour les activités de plein air : équitation, randonnées pédestres et VTT, golf 9 trous avec green fees à 15 €.

11- La Plage de l’Hermitage

Quelques centaines de mètres plus bas sur la côte se trouve une plage très différente mais non moins belle.

Là où la Plage de l’Hermitage contraste avec Boucan-Canot, c’est qu’elle est protégée de l’océan par une longue barrière de corail.

Cela empêche les vagues et les courants d’entrer (ainsi que les prédateurs), laissant un grand lagon dans lequel vous pouvez nager et faire de la plongée libre.

La température varie entre 22 et 30°C, et vous apercevrez des raies, des tortues et des poissons tropicaux aux couleurs vives comme l’idole des landes.

La plage est bordée d’une forêt de pins australiens et de fleurs de laurier.

12- La Cathédrale de Saint-Denis

L’unique cathédrale de la Réunion est un autre adorable édifice de style colonial datant des années 1800.

Bien que le bâtiment ait été inauguré en 1832, il n’a pris son aspect actuel que dans les années 1860, lorsque le beau portique et le fronton ont été ajoutés.

C’est également à cette époque qu’a été installée la fontaine en fonte située à l’avant, qui a été achetée et expédiée depuis la fonderie Ducel en Touraine, en France métropolitaine.

L’un des épisodes les plus tristement célèbres du passé de la Réunion s’est produit ici en mai 1946, lorsque l’homme politique Alexis de Villeneuve a été assassiné à quelques pas de là, dans l’actuelle rue Paul Vergès.

13- Le Maïdo

Il existe des moyens plus faciles de voir Mafate que les dures expéditions en montagne.

L’industrie du tourisme aérien à la Réunion est florissante, et il existe des opérateurs qui vous font survoler Mafate en avion léger et en hélicoptère.

Mais si vous avez un budget limité, vous devriez vous rendre en voiture au point d’observation situé sur le pic du Maïdo.

Partez tôt pour éviter les nuages et prévoyez un peu de temps sur cette route de montagne sinueuse.

En traversant des forêts de tamariniers et des plantations de géraniums, vous vous frayez un chemin jusqu’à un sommet de plus de 2 000 mètres.

Préparez un pique-nique et prenez le temps de contempler la vue imprenable.

14- Maison du Coco

Lorsque la Réunion a été colonisée aux 17e et 18e siècles, l’île a rapidement été appréciée pour sa fertilité.

Ces sols volcaniques permettent de grandes cultures de canne à sucre, de vanille et de café, mais aussi d’épices comme le curcuma et de toutes sortes de fruits.

Sur la route de Saint-Leu, il y a une plantation de cocotiers sur sept hectares.

La visite se fait de la même manière que celle d’un vignoble : il y a un tour de la ferme, et on vous explique la botanique particulière et unique de la noix de coco.

Ce fruit unique a une variété folle d’utilisations, qu’il s’agisse d’artisanat à partir de la coque et des feuilles, de cosmétiques ou d’aliments.

Vous aurez l’occasion de goûter à toute une gamme de produits à base de noix de coco à la fin de l’atelier : huile, lait, noix de coco confite, sucre de coco et sorbet à la noix de coco.

15- Le Bassin des Aigrettes

Le Bassin des Aigrettes

Les paysages escarpés et rocheux et l’abondance des rivières donnent lieu à de nombreuses cascades et chutes d’eau à la Réunion.

Normalement, il faut faire un effort supplémentaire pour les dénicher, mais il y en a une, juste en bas de la route à Saint-Paul, qui est facile d’accès.

Le Bassin des Aigrettes est une chute d’eau dont les filets d’eau plongent dans un bassin d’un bleu profond et limpide.

Malheureusement, vous ne pouvez pas vous baigner dans l’eau en raison des risques d’éboulement, mais cela ne vous empêchera pas de prendre des photos à partager avec vos amis jaloux sur Facebook.

16- Le Musée d’histoire naturelle

L’incroyable collection de faune et de flore de l’océan Indien du Musée d’histoire naturelle est à voir absolument.

Non seulement la collection du musée est désormais classée monument historique mais aussi l’architecture néoclassique du bâtiment ainsi que les jardins botaniques qui l’entourent.

17- Buvez une gorgée de la bière locale dodo

Bien que le rhum soit l’alcool de prédilection de l’île, les amateurs de bière trouveront une alternative rafraîchissante, la bière Bourbon, plus communément appelée bière Dodo en raison de son logo.

18- Visite du musée de la Saga du Rhum

Vous êtes-vous déjà demandé comment le rhum était fabriqué ? La Saga du Rhum vous dévoile tous les secrets de fabrication de cet alcool à base de canne à sucre.

Situé dans la distillerie ISAUTIER, la plus ancienne de l’île créée en 1845, le musée La Saga du Rhum présente la diversité du rhum de l’île ainsi que son histoire.

Si vous êtes à la recherche d’une expérience unique qui allie histoire, sens et tradition, La Saga du Rhum est l’endroit idéal.

19- Flânerie sur le marché de Saint-Paul

Le carambole, ce fruit tropical

Le vendredi toute la journée et le samedi matin, le front de mer de Saint-Paul accueille l’un des plus beaux marchés de l’île.

Que vous soyez amateur de cuisine créole ou collectionneur d’art et d’artisanat local, ce marché doit être annoncé.

Avec plus de 300 étals, il est aussi diversifié et coloré.

Si vous n’avez encore jamais goûté une carambole, une goyave ou un fruit de la passion frais, vous ne serez pas déçu.

N’oubliez pas de goûter la variété unique d’ananas de l’île, le Victoria, un petit fruit très sucré qui éveillera vos sens.

20- Salazie

Salazie est une autre caldeira, celle-ci accessible en voiture.

Elle est fortement recommandée pour visiter les villages créoles, dont le charmant Hell-Bourg.

Des visites guidées, que vous pouvez réserver auprès de l’office du tourisme de la ville, peuvent vous aider à comprendre le mode de vie des locataires de l’époque.

Prenez quelques heures pour admirer la célèbre Case Folio, avec son architecture traditionnelle et sa jolie fontaine au début d’un jardin tropical luxuriant.

21- Randonnée dans le cirque de Mafate

Le cirque de Mafate

La Réunion est célèbre pour ses trois cirques : Mafate, Cilaos et Salazie; trois grandes caldeiras formées par l’effondrement d’un volcan bouclier.

Des trois, Mafate est inaccessible par les routes, ce qui en fait un lieu idéal pour les randonneurs désireux de profiter de la nature impressionnante en toute solitude.

Il existe plusieurs villages à l’intérieur du Cirque de Mafate qui ne sont accessibles que par des sentiers (et des hélicoptères).

Découvrez le cœur du volcan délabré du Cirque de Mafate et observez les vues impressionnantes qu’offre l’îlet de Cayenne. Vous serez en communion avec la nature.

22- Le Musée de Villèle

Découvrez l’histoire multiculturelle de l’île au Musée de Villèle.

Situé à Saint-Gilles, le Musée de Villèle est installé dans la propriété de Panon-Desbassayns.

Le musée présente l’histoire coloniale de l’île.

23- Marche jusqu’à la base du volcan réunionnais « Le Piton de la Fournaise »

Le Piton de la Fournaise

Volcan (encore) très actif, le Piton de la Fournaise, haut de 2 632 mètres, est un incontournable de l’île.

Appréciez les paysages en forme de lave ainsi que la végétation flamboyante lors d’une randonnée sur le flanc du volcan et réservez en cliquant ici, vous ne serez pas déçu par les paysages.

Si vous n’êtes pas un grand fan de la randonnée, l’équitation et le VTT sont également des options intéressantes.

Et pour les passionnés de volcans, le musée de la Cité du Volcan est plus que recommandé.

Un cinéma 4D, un film panoramique et une réplique du tunnel de lave divertiront les adultes comme les enfants.

24- Plongez dans les eaux vierges de l’Océan Indien

Si vous vous sentez l’âme d’un aventurier, la plongée est une activité à ne pas manquer.

La richesse et la diversité de la faune et de la flore océaniques de l’île vous couperont le souffle, que vous visitiez les zones sud, est ou ouest de l’île.

Depuis 2007, l’écosystème sous-marin de l’île est protégé par la création de la réserve naturelle marine.

25- Les festivals culturels

Le temple du Colosse

La Réunion a été peuplée au fil du temps par des ethnies différentes.

Aujourd’hui, c’est un melting-pot d’origines africaines, malgaches, indiennes, chinoises et européennes.

Communautés, traditions, croyances et modes de vie se sont mélangés pour former une culture unique sur l’île, communément appelée créole (à comprendre comme local).

Découvrez le contexte multiculturel de l’île à travers les musées, mais aussi en visitant les lieux de culte, comme le temple hindou Le Colosse à Saint-André, ou le temple chinois Guan Di à Saint-Pierre, le plus grand lieu de ce type dans l’océan Indien à ce jour.

Consultez le calendrier pour savoir si vous pouvez assister à certains de ces temps forts : une marche sur le feu effectuée par la communauté tamoule (décembre-janvier) en l’honneur de la déesse Pandialé ; le festival chinois Guan Di (généralement en juillet ou août) ; ou encore la fête hindoue de la lumière, Dipavali (novembre).

Les touristes sont les bienvenus à toutes ces célébrations.

Certaines d’entre elles sont même conçues pour faire partager la culture de la communauté aux étrangers.



Qu’en pensez vous ?
Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous.

Joelaindien

Pierre, alias Joelaindien, est ingénieur en aménagement du territoire, diplômé de l'ENS d'Horticulture et d'Aménagement du Paysage. Il est passionné de voyages, des deux côté de la barrière, puisqu'il est à la fois voyageur invétéré et propriétaires de locations saisonnières. Il sera ravi de répondre à vos questions, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page