Mes meilleurs souvenirs de vacances ! Voyages et photos

Passionné de voyages, de photo, de vidéo et de diaporamas, partagez mes meilleurs souvenirs de vacances, préparez votre voyage et améliorez vos photos !

Plailly : Top 25 Meilleures Activités et Visites (en ce moment)

Avez-vous déjà visité un nouvel endroit et ressenti un sentiment d’émerveillement ? Pour de nombreux visiteurs, cela se produit à Plailly. Plailly n’est peut-être pas aussi populaire que d’autres villes de France, mais ne vous y trompez pas. Plailly est une petite mais belle destination touristique à venir qui mérite une visite. Vous serez surpris par certaines des choses uniques à faire et des endroits que vous pouvez explorer dans cette destination cachée.

Vous pouvez certainement prévoir quelques heures d’excursion ici lors de votre voyage à Paris ou à Reims. Vous souhaiterez peut-être y revenir un jour, pour faire une pause et vous détendre à Plailly. Si vous avez l’intention de visiter la France et que vous ne savez pas si Plailly doit faire partie de votre itinéraire, continuez à lire. Dans cette liste, nous avons rassemblé certaines des choses à faire à Plailly et dans les environs. Nous avons l’intuition que si vous incluez cette ville dans vos plans de voyage, vous serez ravis de l’avoir fait.


1. Parc Asterix

Le Parc Astérix est un parc d’attractions à thème en France, basé sur la série de bandes dessinées Astérix . Avec deux millions de visiteurs par an, le Parc Astérix est le deuxième parc à thème en région parisienne après Disneyland et ses 11 millions de visiteurs annuels.

Il est situé à environ 35 km au nord de Paris, 32 km de Disneyland Paris et 20 km du château historique de Chantilly, sur la commune de Plailly, dans le département de l’Oise. Ouvert en 1989, le parc est exploité par la Compagnie des Alpes.

Il est particulièrement connu en France pour sa grande variété de montagnes russes, et a commencé à incorporer des manèges et des thèmes de cultures historiques telles que les Gaulois, les Romains, les Grecs anciens et récemment les Égyptiens, mais toujours dans le style visuel des histoires.

Il est conseiller d’acheter votre billet pour le parc à l’avance, pour cela, cliquez ici.

2. La fondation Claude Monet

Les jardins de Claude Monet

La Fondation Claude Monet est une organisation à but non lucratif qui gère et préserve la maison et les jardins de Claude Monet à Giverny, en France. Avec un total de 530 000 visiteurs en 2010, c’est le deuxième site touristique le plus visité en Normandie après le Mont Saint-Michel.

La Maison et le Jardin ont été reconnus comme Maison des Illustres et Jardin remarquable récompensant leurs qualités exceptionnelles. Le domaine a été classé Monument historique en 1976.

Réserver ici votre visite de la fondation Claude Monet.

3. La musée Somme 1916

Il est normal que ce musée consacré à l’une des plus célèbres batailles de la Première Guerre mondiale se trouve à dix mètres sous terre. Le musée se trouve dans un tunnel médiéval de 250 mètres de long et présente des photographies, des maquettes, des tableaux, des dioramas, des armes et d’autres objets du champ de bataille.

Des tranchées exiguës, avec des effets sonores et lumineux, peuvent vous donner un aperçu fugace de ce qu’était la vie sur le front.

Au début de la visite, vous pourrez également assister à une présentation 3D illustrant le contexte général de la guerre et indiquant les points de repère locaux pendant les quatre mois de la bataille de 1916.

4. Le Château de Pierrefonds

Le Château de Pierrefonds

Le château de Pierrefonds est un château situé dans la commune de Pierrefonds, dans le département de l’Oise, en France. Il se trouve à la lisière sud-est de la forêt de Compiègne, au nord-est de Paris, entre Villers-Cotterêts et Compiègne.

Le château de Pierrefonds présente la plupart des caractéristiques de l’architecture militaire défensive du Moyen Âge, mais il a fait l’objet d’une importante restauration au XIXe siècle.

5. Le Château de Vaux-le-Vicomte

Le Château de Vaux-le-Vicomte

Le château de Vaux-le-Vicomte est un château baroque français situé à Maincy, près de Melun, à 55 kilomètres au sud-est de Paris, dans le département de la Seine-et-Marne.

Construit entre 1658 et 1661 pour Nicolas Fouquet, marquis de Belle Île, vicomte de Melun et de Vaux, surintendant des finances de Louis XIV, le château est une œuvre architecturale influente dans l’Europe du milieu du XVIIe siècle.

À Vaux-le-Vicomte, l’architecte Louis Le Vau, le paysagiste André le Nôtre et le peintre-décorateur Charles Le Brun travaillent ensemble pour la première fois sur un projet de grande envergure. Leur collaboration a marqué le début du style Louis XIV combinant l’architecture, la décoration intérieure et le paysage. L’axe visuel prononcé du jardin est un exemple de ce style.

6. La Maison de Jules Verne

Jules Verne a emménagé dans ce luxueux hôtel particulier de la rue Charles Dubois avec sa femme Honorine en 1882, alors qu’il était au sommet de sa gloire. Ils y ont vécu jusqu’en 1900, et en 1980, la maison a été rachetée par la ville.

Le musée s’est réellement mis en place en 2000 lorsqu’il a acheté la collection de Piero Gondolo della Riva, un érudit et fanatique de Verne qui avait passé sa vie à amasser 30 000 manuscrits, éditions originales, affiches, lettres et objets relatifs à l’auteur.

Vous pouvez donc voir le bureau de Verne, meublé avec ses affaires, et monter au grenier où se trouve une carte du monde qu’il a marquée, ainsi que toute une série d’autres objets qui pourraient tenir un fan de Verne en haleine pendant des heures.

7. Le Château de Chantilly

Le Château de Chantilly

Le Château de Chantilly est un château historique situé dans la ville de Chantilly, en France, à environ 50 kilomètres au nord de Paris.

Le site comprend deux bâtiments annexes : le Petit Château construit vers 1560 pour Anne de Montmorency, et le Grand Château, détruit pendant la Révolution française et reconstruit dans les années 1870. Propriété de l’Institut de France, le château abrite le Musée Condé.

Il s’agit de l’une des plus belles galeries d’art de France et elle est ouverte au public. Ainsi, faite votre réservation pour une visite du château.

8. Thiepval

Thiepval

L’une des nombreuses choses choquantes concernant la Première Guerre mondiale, et la bataille de la Somme en particulier, est le nombre de soldats disparus sans sépulture.

Les 72 246 soldats britanniques disparus sont commémorés à Thiepval, qui est le plus grand monument au monde dédié aux soldats disparus du Commonwealth. Non loin de là, Beaumont-Hamel est dédié aux 814 membres du Dominion de Terre-Neuve morts à la guerre.

Le site possède la plus grande section préservée du champ de bataille de la Somme, un grand champ vert et cratérisé, parsemé de tranchées. Le cratère Lochnagar, créé par la détonation d’une mine contenant 2,7 tonnes d’explosifs pour signaler le début de l’attaque, est un mémorial du sinistre premier jour de la bataille, le 1er juillet 1916.

9. Familistère de Guise

Cette communauté ouvrière utopique est l’œuvre de l’industriel et innovateur social Jean-Baptiste André Godin. Conformément à ses idées sur les droits des travailleurs, il a développé un « palais social » entre 1858 et 1883 pour les personnes employées dans son usine de fabrication de poêles.

Il s’agit de trois blocs de quatre étages chacun, entourant une cour sous un auvent de métal et de verre. Cet espace ouvert était une aire de jeu pour les enfants, tandis qu’à quelques pas des quartiers d’habitation se trouvaient des équipements tels qu’une piscine, une blanchisserie, une école et un théâtre.

Le projet a survécu pendant des décennies, abritant 1 748 personnes à son apogée en 1889.

10. La cathédrale d’Amiens

La cathédrale d’Amiens

Cette cathédrale gothique du XIIIe siècle a été achevée en seulement 50 ans, ce qui confère à l’édifice une rare cohérence de style. C’est l’une des raisons pour lesquelles la cathédrale est un site du patrimoine mondial, mais la taille de la construction la qualifie également : Elle est massive, et possède le plus grand intérieur de tous les bâtiments médiévaux d’Europe occidentale.

Le toit est soutenu par 126 piliers, et il est formidable de se tenir à l’extrémité de la nef nord ou sud et de voir les rangées de voûtes vastes mais délicates.

Sur le portail du transept sud et la façade ouest se trouvent de merveilleuses sculptures, représentant le Christ en majesté le jour du jugement et divers saints de la région d’Amiens.

11. Gerberoy

Gerberoy

Ce village de l’Oise est incroyablement mignon, et est annoncé comme l’un des « plus beaux » de France. On y trouve des bâtiments à colombages grinçants des XVIIe et XVIIIe siècles qui bordent les petites ruelles et les passages.

Gerberoy est joli à tout moment de l’année, mais il est irrésistible du printemps à la mi-juillet. C’est à cette époque que les roses qui grimpent sur les murs de ces maisons sont en fleurs.

L’homme à féliciter pour ce spectacle coloré et parfumé est le peintre impressionniste Henri Le Sidaner, qui est tombé amoureux de Gerberoy et s’y est installé au début du XXe siècle.

Lorsqu’il a commencé à planter des roses dans son jardin et autour du vieux fort, le reste du village l’a imité, et ces buissons sont devenus incontournables.

12. Les Jardins de Valloires

Ces jardins couvrent huit hectares dans le parc de l’abbaye de Valloires, dans le département de la Somme. L’abbaye date des années 1700, mais les jardins sont beaucoup plus récents, n’ayant été créés qu’au début des années 1980.

Ils sont fondés sur la collection d’un certain Jean-Louis Cousin, un botaniste qui possédait 3 000 spécimens de plantes mais n’avait nulle part où les placer. Aujourd’hui, on y trouve plus de 5 000 sortes de plantes différentes, issues de 2 030 espèces, dont la plupart proviennent d’Asie centrale et orientale.

Venez en avril, lorsque les cerisiers en fleurs sont étonnants. Les collections sont disposées dans des parterres français, un jardin anglais et un espace sauvage moins formalisé. En été, vous pouvez également pénétrer à l’intérieur de l’abbaye, pour voir les boiseries en chêne de la sacristie et l’église au décor baroque doré.

13. La cathédrale de Beauvais

La cathédrale de Beauvais

Viollet-le-Duc, le restaurateur du XIXe siècle qui a reconstruit le château de Pierrefonds et les remparts de Carcassonne, a décrit cette église comme « le Parthénon du gothique français ». Elle a été construite à une époque où les villes rivalisaient pour avoir des cathédrales record, ce qui a en partie causé la perte de l’édifice.

Beauvais possède le chœur gothique le plus haut du monde, avec 48,5 mètres, mais ces énormes dimensions ont causé des problèmes structurels et la nef et la tour, qui auraient également battu des records, n’ont jamais été achevées. Jetez un coup d’œil à l’intérieur pour voir les fermes ajoutées pour lier le bâtiment.

Il y a également une horloge médiévale en état de marche datant des années 1300, et l’horloge astronomique du 19e siècle affiche l’heure dans différentes villes du monde, ainsi que la position des planètes et le lever et le coucher du soleil.

14. Le château de Compiègne

A l’intérieur du château de Compiègne

À partir du XIVe siècle, Compiègne a été une résidence d’été pour les monarques français, qui venaient y chasser dans les profondes forêts du domaine. Louis XIV s’y est rendu 75 fois, tandis que son successeur Louis XV s’est particulièrement entiché du lieu car la chasse était sa passion.

C’était également l’un des trois sièges du gouvernement, puis un domaine impérial lorsque Napoléon était au pouvoir. Vous pourrez donc satisfaire votre curiosité pour le Premier et le Second Empire en parcourant les salles et les appartements somptueusement décorés.

Il y a aussi un musée des transports avec des véhicules datant d’aussi loin que les années 1700 : La crème de la collection est La Jamais Contente, une voiture électrique de 1899.

15. Mers-Les-Bains

Lorsqu’il fait chaud en été, cette station, bordée de deux côtés par des falaises de craie, est une façon élégante de prendre l’air.

Le front de mer est très charmant, avec une longue rangée de hautes demeures Art nouveau, toutes de conception légèrement différente, avec leurs charpentes et leurs balcons en bois peints de couleurs vives.

La plage est constituée de gros galets, mais c’est une joie en été lorsque vous pouvez vous promener le long de la promenade et descendre à l’eau pour tremper vos pieds dans la mer.

16. La cathédrale de Laon

Une des tours de la cathédrale de Laon

Les tours de ce merveilleux édifice dominent le paysage environnant, tout comme elles l’auraient fait dans les années 1200 lors de sa construction. La façade occidentale mérite quelques minutes de méditation émerveillée : Elle vous rappellera Notre-Dame de Paris, et au-dessus du portail central se trouve l’une des plus belles rosaces du gothique français.

Si vous vous approchez des tours, vous pourrez voir des sculptures de bœufs grandeur nature, rappelant les bêtes qui ont aidé à tirer les pierres de la colline pour construire la cathédrale. À l’intérieur, vous trouverez les fonts baptismaux du 12e siècle, avec des sculptures primitives, et une icône de la Sainte Face du 12e siècle, peinte en Serbie et offerte à l’église par le pape Urbain V.

17. L’Octobre Rose

Cancer du sein

Le 19 Octobre est la journée mondiale de la lutte contre le cancer et ce ruban rose le représente.

Chaque année en mois d’Octobre, le festival Octobre Rose est organiser pour une dépistage du cancer du sein. A Fosses, des animations et une rando rose sont organisé sur une marche de 6 km.

18. Saint-Valery-sur-Somme

Situé à l’endroit où la Somme se jette dans la Manche, cet adorable village côtier a beaucoup à voir pour un si petit endroit. Sur le port se trouve le quartier pittoresque de Courtgain, avec de vieilles maisons de pêcheurs peintes de couleurs vives.

La partie médiévale supérieure du village est toujours à l’intérieur de ses murs et il y a encore des tours sur la porte principale qui vous accueillent dignement.

Essayez de trouver les vestiges de La Tour Harold, où Harold Godwinson aurait été enfermé après son naufrage à Ponthieu en 1065. Saint-Valery est également une étape du Chemin de Fer de la Baie de Somme, un chemin de fer à vapeur historique qui parcourt la Baie de Somme en été.

19. L’abbaye de Royaumont

L’abbaye de Royaumont

L’Abbaye de Royaumont, située à 30 km au nord de Paris près d’Asnières-sur-Oise. Le design de l’entrée a été bien construit pour attirer les visiteurs et les novices.

Fixer le bâtiment principal de l’Abbaye de Royaumont en descendant l’allée d’arbres qui forme son entrée est un narcotique instantané pour l’âme. Fixer les arbres bien placés ralentit votre respiration.

20. Les étangs de Commelles

Les quatrs étangs de Commelles se situent dans l’Oise, au XIIIe siècle ils ont été utilisé comme vivier à poissons.

Profitez d’une belle balade autour des étangs pour vous ressourcer et d’observer les oiseaux de la forêt de Chantilly et du Parc Naturel Régional Oise-Pays de France.

21. Le Parc Naturel Régional Oise-Pays

Etendu sur 20 000 ha, ce parc est composé de patrimoines, de belles forêts et de villages typiques. Auparavant, la royauté était venu sur cet endroit pour la chasse.

Le Parc est également composé d’une grande variété d’habitats naturels où vivent de nombreux animaux et espèces végétales. Faites une randonnée au milieu des landes sableuses, des marais, des vallées, des étangs ou des pelouses calcaires pour en avoir un aperçu.

Vous pouvez ainsi faire votre tour à vélo ou en cheval.

22. L’abbaye royale de Chaalis

L’abbaye royale de Chaalis

Dans un parc romantique au cœur de la forêt entre l’Ile-de-Frances et la Picardie se trouvent les ruines de l’Abbaye de Chaalis.

Les vestiges de l’église abbatiale apparaissent dans une clairière. Achevée au début du 13e siècle, elle faisait partie du plus grand monastère cistercien et avait autrefois une influence spirituelle considérable. Saint Louis a visité le monastère pour participer à la vie monastique.

Les Capétiens entretenaient également un lien particulier avec cette église, ce qui leur valut le titre convoité de monastère royal. À la Renaissance, le cardinal Hippolyte d’Este, ami de François Ier, attira au monastère de nombreux artistes italiens de renom, dont le peintre Primatice, qui peu avant rénova les fresques de la chapelle Sainte-Marie et en révéla à nouveau la beauté, et l’architecte Serlio, qui conçut le mur en étain autour de la roseraie.

Au XVIIIe siècle, Jean Aubert, architecte des Grandes Ècuries de Chantilly, est chargé de rénover les bâtiments du monastère. Cependant, l’église et le cloître ont été détruits pendant la révolution, et le bâtiment classique est le seul à être resté intact.

Tout au long du XIXe siècle, les propriétaires successifs ont transformé cet inoubliable édifice en château. C’est là que Nélie Jacquemart, veuve du banquier Édouard André, accumula une partie des œuvres d’art qu’elle collectionnait.

Après sa mort en 1912, elle a légué toutes ses pièces à l’Institut de France à condition que ses deux résidences soient ouvertes au public. La dernière étape est la visite du musée de la peinture et de la sculpture.

Ici, des œuvres d’anciens peintres italiens, comme Giotto, sont exposées aux côtés d’œuvres d’artistes français, flamands et danois des 17e et 18e siècles.

Le musée possède également des souvenirs et des manuscrits de Jean Jacques Rousseau, collectés par les marquis de Girardin. Ceux-ci sont entrés en possession du musée en 1923.

23. Le château d’Écouen

Le château d’Écouen est un château français situé dans le Val d’Oise. Il a été construit pour Anne Montmorency, Connétable de France, entre 1531 et 1563, et c’est le premier exemple en France d’un plan à quatre ailes, avec des pavillons d’angle, autour d’une cour centrale.

Le château d’Ecouen est situé sur une colline, avec des façades correspondant aux quatre points cardinaux et l’aile d’entrée à l’est. Le dénivelé de la face nord de la colline est sécurisé par une terrasse, sous laquelle s’étendait un terrain de jeu de balle qui fut démoli en 1793.

À l’exception du côté nord, le château est entouré d’un grand fossé, dont le cœur du bâtiment est séparé par une étroite terrasse. Le jardin représenté au nord-est sur une gravure du XVIe siècle n’a jamais été aménagé.

24. Le château de Mortefontaine

Le château de Mortefontaine est un château situé dans la commune française de Mortefontaine. Le château est un monument historique protégé depuis 2004.

Cependant, le château ne peut pas être visité directement.

25. La ville de Senlis

Située en Picardie, région de France réputée pour la culture des endives et des betteraves, Senlis est une ville française typique ponctuée d’une touche médiévale. C’est l’endroit idéal pour une excursion d’une journée au départ de Paris.

Senils est situé près du magnifique domaine et de la ville de Chantilly et les habitants de la ville sont connus sous le nom de Senlisiens .

Si ses racines remontent à l’époque romaine et au-delà, le rôle le plus important de Senlis dans l’histoire est probablement celui de la résidence des monarques de France. L’un d’entre eux, Hugh Capet, était un roi élu de manière semi-démocratique par l’élite de la cour de France.



Qu’en pensez vous ?
Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous

Joelaindien

Pierre, alias Joelaindien, est ingénieur en aménagement du territoire, diplômé de l'ENS d'Horticulture et d'Aménagement du Paysage. Il est passionné de voyages, des deux côté de la barrière, puisqu'il est à la fois voyageur invétéré et propriétaires de locations saisonnières. Il sera ravi de répondre à vos questions, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page