Mes meilleurs souvenirs de vacances ! Voyages et photos

Passionné de voyages, de photo, de vidéo et de diaporamas, partagez mes meilleurs souvenirs de vacances, préparez votre voyage et améliorez vos photos !

Les 15 meilleures visites à faire en Guadeloupe (en 2020)

Flottant comme un papillon au milieu des îles Sous-le-Vent, le duo d’îlots principaux de la Guadeloupe – Grande-Terre et Basse-Terre – s’étendent comme deux ailes qui battent des ailes.

Mais oh combien ils sont différents ! À l’ouest, la Basse s’élève en des sommets embrumés et parsemés de cascades qui crachent dans l’air humide des plumes de cendres volcaniques sulfurées.

À l’est, les bords rocheux de la Grande cascade plate descendent vers de magnifiques plages comme la Plage Caravelle, parsemée de bains de soleil et d’hôtels de villégiature élégants.

Cela fait de la Guadeloupe un endroit (qui a également permis d’atteindre nos meilleures îles à visiter dans les Caraïbes) qui convient à une foule de voyageurs différents, attirant tout le monde, des explorateurs intrépides avec la promesse des Cataractes du Carbet et des itinéraires de randonnée à travers les forêts tropicales primaires, aux acheteurs avec les étals du marché de Pointe-a-Pitre, et aux amateurs de détente avec la jolie Marie-Galante et les Iles des Saintes.

Mais cela ne s’arrête pas là non plus, car il y a des fruits de mer légendaires, du rhum puissant et bien d’autres choses à goûter, ainsi qu’une riche histoire de colonialisme, de domination française, de propriété de plantations et bien d’autres choses à découvrir…

1. Assistez au drame de la Pointe des Châteaux

 Pointe des Châteaux
Pointe des Châteaux

S’élevant de façon spectaculaire depuis l’extrême est de l’île de la Guadeloupe, ce promontoire rocheux et escarpé de pierres lavées au sel est sans aucun doute l’un des incontournables de la nature.

La petite péninsule sculptée, que beaucoup de visiteurs aiment à voir sur une épave, présente des falaises et des saillies géologiques à profusion.

L’endroit est également célèbre pour les alizés qui le secouent toute l’année, attirant des foules de cerfs-volants et provoquant des chutes de vagues dramatiques contre le rivage.

Les surfeurs, quant à eux, s’attaqueront à la houle blanche des Grandes Salines, et les promeneurs chercheront le minuscule îlot de La Désirade, que l’on peut apercevoir à travers les Caraïbes par temps clair.

2. Partez à la recherche de la faune du parc national de la Guadeloupe

Au cœur des montagnes de la Basse-Terre, le parc national de la Guadeloupe s’étend de la forêt tropicale humide à la mangrove qui borde la côte.

Il est considéré comme l’une des zones les plus riches en biodiversité de toute la Caraïbe, avec une multitude de mammifères rares et intéressants qui se cachent entre ses vertes forêts de grappes marines et de jatoba.

Prenez par exemple la présence curieuse de la mangouste (une espèce non indigène arrivée d’Inde, croyez-le ou non !), ou l’inhabituel rongeur agouti qui se faufile dans les sous-bois.

Il y a aussi des tortues de mer dans l’océan ici, alors que des plans sont en cours pour rajeunir la population de lamantins aussi !

3. Randonnée sur le volcan La Soufrière

Les intrépides et les amoureux de la nature ne doivent pas manquer l’occasion de conquérir le volcan de la Soufrière, qui domine les forêts de montagne brumeuses du parc national de Guadeloupe, sur l’île de Basse-Terre.

La route qui mène au sommet est difficile mais magnifique, avec une série de sentiers de randonnée bien entretenus qui se faufilent dans les bois, par-dessus les chemins de rivière bavards et jusqu’au sommet même du stratovolcan qui crache du soufre.

Les randonnées sur la célèbre piste du Pas du Roy durent environ cinq heures du début à la fin.

4. Visite des plages et des distilleries de Marie-Galante

plages et des distilleries
Marie-Galante

La minuscule petite tache de Marie-Galante attire beaucoup moins de visiteurs que la Guadeloupe continentale.

Mais la dépendance endormie juste au sud de la Grande-Terre possède de nombreux trésors à elle seule.

Pour commencer, c’est une île accidentée de falaises et de promontoires sculptés, qui s’élève presque verticalement des eaux des Caraïbes jusqu’à une hauteur de 150 mètres (pensez à des promenades côtières vraiment spectaculaires).

Ensuite, elle abrite les plus grands brasseurs de rhum du pays, dont la Distillerie Poisson, qui se cache à l’extérieur de Grand-Bourg et qui propose de puissantes créations à base de canne à sucre.

Et puis il y a les ruines effondrées d’anciennes plantations, leurs cheminées qui surplombent des plages magnifiques et isolées comme Petite Anse et Vieux-Fort – deux endroits vraiment paradisiaques !

5. Les marchés de Pointe-a-Pitre

Depuis plus de 400 ans, la ville de Pointe-à-Pitre est le centre commercial de l’île de la Grande-Terre.

C’est ici que les anciens propriétaires seraient venus vendre leurs piles de canne à sucre, leurs cargaisons de rhum en bouteille, leurs piles d’épices.

Aujourd’hui, les choses n’ont pas trop changé, avec des étals, des bazars et des boutiques locales qui continuent d’apparaître tout au long des quais.

Découvrez la bande animée de La Darse, où les poissonniers vendent des vivaneaux et des poissons blancs, des sacs de cumin aromatique, de muscade et de cannelle diffusent des parfums sucrés dans l’air chaud, et où les habitants se retrouvent pour bavarder le week-end.

Et il y a aussi des possibilités de shopping plus raffiné, avec des bijoux sur mesure proposés dans la rue Schoelcher et à Frébault.

6. Nager dans les chutes du Carbet

chutes du Carbetchutes du Carbet
chutes du Carbet

Autre trésor naturel époustouflant de l’île, caché au plus profond des forêts vierges du parc national de Guadeloupe, les chutes du Carbet descendent en cascade des montagnes volcaniques de Basse-Terre en un ensemble spectaculaire de trois marches verticales.

La deuxième cataracte est facilement accessible sur les sentiers de randonnée sinueux qui s’enfoncent dans les contreforts de la Grande Soufrière, tandis que la partie la plus haute et la plus basse sont réservées aux marcheurs les plus intrépides et les plus endurants.

Les visiteurs peuvent s’attendre à des vues magnifiques sur les chutes, avec des forêts verdoyantes accrochées à des falaises abruptes et les embruns de l’eau qui tombe sur la jungle guadeloupéenne.

Les bassins de plongée du troisième étage du Carbet sont également un lieu de baignade très apprécié.

7. Le musée du rhum

Le Musée du Rhum de Sainte Rose, situé sur la rive nord de la Basse-Terre, est le lieu incontournable en Guadeloupe pour les voyageurs qui veulent tout savoir sur la plus célèbre exportation d’alcool des Caraïbes.

Les expositions traitent de tous les aspects de la production du rhum, détaillant la culture de la canne à sucre au cours des siècles d’histoire de la Guadeloupe, ainsi que les techniques complexes de fabrication des fûts utilisées dans le processus de brassage.

Les visiteurs pourront également voir des outils et des presses historiques de distillation du cuivre et, bien sûr, goûter aux bouts de bois à la fin de chaque visite.

8. Profitez du soleil sur la plage La Grande-Anse

Il est facile de comprendre pourquoi la plage de La Grande-Anse est l’une des plus célèbres étendues de sable de la Guadeloupe.

Entourée par les grands contours des collines habillées de jungle, elle se cache dans sa propre poche de verdure à l’extrémité nord-ouest de la Basse-Terre.

Les vignes et les palmiers se balancent tout autour de la baie voûtée, et les cocotiers offrent une multitude d’ombres.

La plage s’étend également sur un kilomètre tout autour de la côte, ce qui signifie qu’elle n’est presque jamais pleine à craquer, tandis que de nombreux petits restaurants charmants comme Kote Lagon et Karacoli proposent des rafraîchissements et des sièges confortables à quelques mètres seulement de la mer qui clapote.

9. Voir les jaguars au Parc Zoologique et Botanique de Guadeloupe

Poivré d’orchidées colossales fleurissant dans l’ocre et le rouge, et traqué par des jaguars élancés qui se glissent dans les grands troncs de jatoba, le Parc Zoologique et Botanique de Guadeloupe est l’un des hauts lieux de l’archipel pour les amoureux de la nature.

Abrité sous les auvents d’une forêt tropicale ancienne et primitive, il offre une section protégée d’habitats naturels pour la faune indigène du pays.

Les visiteurs sont invités à se plonger dans les bosquets de goyaviers et de branches de singes pour y chercher des tortues rares et des ratons laveurs indigènes de Guadeloupe, tandis que cette descente en toboggan à l’adrénaline fait toujours un tabac auprès des plus jeunes !

10. Les tubas de la plage Caravelle

Plage Caravelle
Plage Caravelle

La Plage Caravelle est le joyau du littoral de Grande-Terre.

Elle longe la partie sud de l’île, avec son écrin de verdure de cocotiers et les bars et piscines à débordement du Club Med Resort, et est très appréciée des voyageurs en famille, des adeptes du bronzage et des nageurs (les eaux sont particulièrement calmes grâce à une frange de récifs coralliens qui cassent les vagues).

Mais Caravelle est également réputée pour la plongée en apnée, qui se pratique surtout à l’extrémité ouest de la plage, où les jardins de corail se fondent dans les bancs de sable et offrent un mélange de vie marine exotique et colorée.

11. Naviguer vers La Désirade

Autrefois tenue par Christophe Colomb, qui a navigué dans ces eaux dans les années 1490, et plus tard habitée par des boucaniers et des pirates qui s’y cachaient, l’île de La Désirade, d’une beauté impossible, se distingue à peine à travers la brume ensoleillée à quelque huit kilomètres de la côte est de Grande-Terre, dans la mer des Caraïbes.

Des départs réguliers de bateaux prennent environ 45 minutes pour déposer les voyageurs sur les jetées de Beausejour, la plus grande ville de La Désirade.

De là, il est possible d’emprunter les routes de montagne accidentées sur un 4×4, jusqu’aux abords sauvages de la Réserve naturelle nationale de la Désirade, où d’énormes iguanes traquent les plateaux secs et poussiéreux.

12. Explorez les îles des Saintes

Peignant les houles des Caraïbes juste au sud de l’île de Basse-Terre, le petit archipel des îles des Saintes, souvent négligé, reste l’une des enclaves les plus quintessenciées de la Guadeloupe dans son ensemble.

Entourées de récifs colorés et de jardins de corail, les terres s’élèvent ici dans la roche volcanique noire de l’océan, surmontée de poches indemnes de manguiers cireux et de limbes de gombo tordus.

Terre-de-Haut est la plus visitée du lot, avec ses jolies rangées de maisons aux toits rouges qui descendent en cascade jusqu’à une baie rocheuse de la somnolente ville de pêcheurs du Marigot, ainsi que les remparts du Fort Napoléon et leur aperçu de l’héritage colonial brut.

13. Dégustez les aliments écologiques au Paradise Kafe

Si vous cherchez une plongée à boire typiquement caribéenne à quelques mètres du rivage, alors ne cherchez pas plus loin que Paradise Kafe dans le petit Deshaies.

Situé comme une cabane de surf au sommet du rivage rocheux autour du promontoire de la jolie Plage La Grande-Anse, c’est une image de la gastronomie insulaire décontractée.

L’accent est mis sur des aliments copieux, sains et biologiques avec une touche asiatique, avec des nouilles pad thaïlandaises servies avec des légumes frais du printemps sur le dessus.

Il y a aussi des hamburgers pour ceux qui se sentent moins enclins à la désintoxication, tandis que la carte des boissons propose un mélange de jus de fruits frais – l’accompagnement parfait pour regarder le coucher de soleil sur la côte nord-ouest de Basse-Terre !

Pour aller plus loin, découvrez en bonus les 15 meilleures choses à faire à Reims en 2020

14. Flâner dans la verdure du jardin botanique de Deshaies

Nichés entre les collines volcaniques escarpées, juste en amont de la côte, et Deshaies, les jardins botaniques de Guadeloupe, très réputés, offrent un aperçu de la riche flore et de la faune qui se rassemblent autour de cette section des îles sous le vent, où la biodiversité est très importante.

Il y a des cascades jaillissantes et des étangs remplis de nénuphars à voir, ainsi que des perroquets et de jolis palmiers qui voltigent et se balancent au-dessus.

Des jardins de fougères et des cactus en épi se rencontrent également entre les parterres d’orchidées de chaque côté des sentiers de promenade, tandis qu’une boutique de souvenirs liés à la nature se trouve également sur place.

15. La Touna, un restaurant de fruits de mer des Caraïbes

Surplombant les affleurements rocheux de l’île aux Pigeons, à l’extrémité ouest de la Basse-Terre (juste un peu au nord des virages de la côte à partir de Bouillante), La Touna est un restaurant accueillant qui promet d’offrir une des meilleures vues de l’île à l’heure du dîner.

Élégant et raffiné à l’intérieur, le lieu dégage un véritable charme coloré caribéo-français, avec un décor de bois peint et des luminaires rouges et turquoises.

Le menu est cependant très alléchant, avec un mélange de tartare de thon et de salades ceviche d’influence créole, de hamburgers de poisson et de grillades de poisson du jour.

Oh, et le homard est salué comme l’un des meilleurs de toute la Guadeloupe !

Joelaindien

Pierre, alias Joelaindien, est ingénieur en aménagement du territoire, diplômé de l'ENS d'Horticulture et d'Aménagement du Paysage. Il est passionné de voyages, des deux côté de la barrière, puisqu'il est à la fois voyageur invétéré et propriétaires de locations saisonnières. Il sera ravi de répondre à vos questions, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page