Mes meilleurs souvenirs de vacances ! Voyages et photos

Passionné de voyages, de photo, de vidéo et de diaporamas, partagez mes meilleurs souvenirs de vacances, préparez votre voyage et améliorez vos photos !

Les 15 meilleures visites à faire en France (en 2020)

Base navale française depuis des siècles, Brest possède une rade naturelle colossale qui ne pourrait être meilleure pour la navigation si elle avait été conçue par l’homme.

Malheureusement, il ne reste presque rien dans la ville d’avant la Seconde Guerre mondiale, à l’exception de quelques fortifications militaires comme le château et l’arsenal de la ville.

Au contraire, ce qui vous passionne à Brest, c’est :

  • l’esprit d’aventure,
  • de conquête et
  • de découverte

qui règne dans l’une des principales villes du monde pour la recherche océanographique.

Bonus : découvrez les plus belles villes du Maroc en cliquant ici.

Brest a toujours pointé son télescope vers l’ouest, vers l’Atlantique, comme vous pourrez le constater sur les quais du port, en explorant Océanopolis, un aquarium de classe mondiale, ou dans les galeries du Musée de la Marine dans les entrailles du château.

Découvrons les meilleures choses à faire à Brest :

1. Océanopolis

Océanopolis
Une visite à Océanopolis, un centre de culture scientifique consacré aux océans à Brest

Nous avons vu que Brest est une ville qui a une relation forte avec l’Atlantique : 60% de la recherche européenne sur l’océan est menée depuis ce port.

Océanopolis est donc l’attraction que Brest mérite : Un centre scientifique et culturel océanique merveilleux, avec 50 aquariums différents, dont le plus grand est celui des requins, d’une capacité d’un million de litres.

Depuis une modernisation en 2000, les expositions sont présentées dans 3 pavillons :

  • Polaire,
  • Tempéré et
  • Tropical,

avec 10 000 espèces de plantes et plus d’un millier d’espèces animales, des phoques communs (il y a une clinique pour eux ici) aux :

  • requins taureaux,
  • raies pastenagues et
  • tortues caouannes.

2. Port de Brest

Brest est un port militaire, il y a donc une limite à ce que l’on peut voir, mais au port de commerce, vous vous rendrez compte à quel point cet endroit est favorable à l’activité maritime.

Promenez-vous le long du quai commandant Malbert pour avoir un aperçu des chantiers navals et mieux voir le vaste port naturel de la Rade de Brest et le système de bouées colorées pour améliorer la navigation.

Le puissant remorqueur de sauvetage de la Marine nationale française, l’Abeille-Flandre, est amarré au quai commandant Malbert et peut, en 20 minutes seulement, quitter le port pour guider un navire dans la baie.

3. Conservatoire Botanique du Vallon à Stang-Alar

Le rôle de ce conservatoire est de cultiver des espèces rares et menacées en vue de leur réintroduction, et leurs jardins sont un paradis pour les botanistes.

La période idéale pour s’y rendre est en juillet et août, lorsque les 2 superbes serres sont ouvertes au public.

Elles recréent :

  • la forêt tropicale,
  • la montagne tropicale,
  • le climat océanique tropical sec et subtropical

Elles présentent des plantes que vous ne trouverez peut-être nulle part ailleurs.

Par exemple, il y a :

  • l’aloès suzannae de Madagascar, une plante gravement menacée,
  • le nesocodon, une plante à fleurs que l’on ne trouve que sur l’île Maurice.

Les 22 hectares restants sont une petite vallée magnifiquement aménagée, avec :

  • un ruisseau,
  • une chute d’eau,
  • des étangs et
  • de nombreux endroits où s’asseoir et réfléchir pendant quelques minutes.

4. Pont de l’Iroise

Achevé en 1994, cet étonnant pont à haubans enjambe la rivière Élorn entre Pointe Sainte Barbe et Le Cap.

Parmi les ponts de ce type, le pont de l’Iroise est le quatrième de France par sa portée principale.

Pour plus d’information sur le pont de l’Iroise, cliquer ici.

Lors de sa construction, il a battu le record mondial de la distance de 400 mètres entre ses 2 pylônes de 113 mètres de haut.

Par conséquenta structure mérite une ou deux photos, surtout au coucher du soleil, et l’endroit à visiter est le pont de Plougastel, construit à la fin des années 20, qui est maintenant réservé aux piétons et aux agriculteurs.

5. Le musée Nationale de la marine

Ce musée naval de Brest se trouve dans le château de Brest, le plus ancien bâtiment de la ville.

Le musée naval de Brest
Le musée Nationale de marine de Brest

Il y a eu un fort ici depuis le camp romain des Osismis au IIIe siècle, et il est devenu plus tard un siège pour les ducs de Bretagne repoussant les sièges des Britanniques aux XIVe et XVe siècles.

Le musée naval tire réellement parti de son emplacement atmosphérique avec des ensembles de figures de proue en bois provenant de :

  • navires de guerre,
  • des maquettes de navires historiques et
  • des sculptures et peintures qui témoignent du développement du port aux XVIIe et XVIIIe siècles.

En plus, vous pouvez voir les panneaux de commande d’un destroyer de la Seconde Guerre mondiale et découvrir un sous-marin nain Seehund préservé.

6. La Tour de Tanguy

Sur une colline de la rive droite du Penfeld, en face du château de Brest, se trouve une tour de guet médiévale, probablement construite au milieu du XVIe siècle pendant la guerre de succession de Bretagne.

Entrez dans le musée du Vieux Brest, avec une grande sélection de curiosités comme :

  • les armoiries des différentes corporations médiévales de la ville et
  • des cartes de Brest vieilles de plusieurs siècles.

A chaque étage, vous faites un pas dans le temps, mais l’objectif, à travers des dioramas et des maquettes, est de retrouver l’aspect et l’ambiance de la ville avant la destruction de la Seconde Guerre mondiale.

7. Le port de Recouvrance

À côté de cette tour et enjambant la rivière Penfeld se trouve ce qui était autrefois le plus haut pont levant vertical du monde jusqu’à ce qu’il soit remplacé par le Pont Gustave Flaubert sur la Seine en 2008.

Mais ce pont brestois a détenu le record pendant plus de 50 ans à partir de 1954, avec ses 4 impérieux pylônes en béton armé de 70 mètres de haut et de 88 mètres de long.

Ces dimensions s’expliquent par l’importance du trafic naval sur le Penfeld, qui nécessitait une hauteur libre d’au moins 45 mètres.

Le pont de Recouvrance a remplacé un pont tournant antérieur qui a été détruit par les bombardements alliés en 1944.

8. Le musée des Beaux-Arts

Le principal musée d’art de Brest s’est vu confier la difficile tâche de remplacer l’ensemble de sa collection après sa perte pendant la guerre.

Ainsi, depuis 1945, il a rassemblé environ 250 sculptures et peintures du XVIIe au XIXe siècle, en privilégiant les pièces anciennes par rapport à l’art moderne pour donner une idée de la façon dont la collection était auparavant.

Parmi celles-ci, ne manquez pas de voir l’œuvre du post-impressionniste Pierre Bonnard, tandis qu’il y a un grand nombre de pièces de la renaissance italienne et du baroque de :

  • Carlo Saraceni,
  • Palma il Giovane et
  • Carlo Dolci.

9. Le cours Dajot

Pour une vue inégalée sur la rade et le château de Brest, prenez cette esplanade de 500 mètres de haut derrière le port de commerce.

Le cours Dajot porte le nom de Louis-Lazare Dajot, l’ingénieur militaire qui l’a conçu.

Le cours Dajot de Brest
Le cours Dajot de Brest

Les avenues, qui s’avancent sur 500 mètres, sont bordées :

  • d’ormes,
  • de haies de buis à hauteur de genoux et
  • de pelouses.

Le parc a pris forme en 1769 et a été construit avec la main-d’œuvre de la colonie pénitentiaire du port.

Si vous êtes à Brest pour le mois de juillet 2020, le cours Dajot offre une vue privilégiée sur les Fêtes Maritimes de Brest, où des centaines de voiliers entrent dans la Rade de Brest.

On dit 2020, car cette fête n’a lieu que tous les 4 ans ! Découvrez ici la Tour Rose, construite par les Américains pour remercier Brest de l’accueil qu’elle leur a réservé lors de leur arrivée pour la Première Guerre mondiale en 1917.

10. Les visites en bateau

Il ne serait pas juste de venir à Brest et de ne pas monter à bord d’un navire pour un voyage, même s’il s’agit d’un court voyage autour de la Rade de Brest.

La rade naturelle fait 180 kilomètres carrés et la limite avec l’Atlantique est le Goulet de Brest, un chenal de 1,8 kilomètre.

Vous pouvez également prendre des ferries pour les îles du Ponant, à savoir Molène et Ouessant, qui font encore vivre des communautés.

Puis après, l’Ouessant est la plus grande, avec plus de 900 habitants, et son isolement a permis à la rare race ovine d’Oessant de s’épanouir.

C’est aussi l’un des derniers endroits où l’abeille noire européenne prospère, puisqu’elle a été remplacée par l’abeille domestique italienne sur le continent français.

11. Les plages

La Rade de Brest se caractérise également par un calme relatif des eaux, ce qui permet de se baigner sur un nombre étonnamment important de plages, étant donné qu’il s’agit de la côte atlantique.

Un endroit magique se trouve à quelques kilomètres à l’ouest de Brest, à la Pointe du Petit Minou.

Il y a également un renfoncement dans les rochers avec une petite anse de sable lavée par des vagues ondulantes que les surfeurs adorent.

Vous êtes juste à côté du phare de la Pointe du Petit Minou, qui signale l’entrée de la rade.

Plus près de Brest se trouve la plage du Moulin Blanc, très appréciée des familles et des surfeurs, qui dispose d’une zone désignée au sud-est, c’est-à-dire une longue bande de sable blanc et fin qui s’incurve.

12. Les promenades

Premièrement, vous rencontrerez lors d’une randonnée à quelques kilomètres de Brest, autant des choses comme des :

  • phares,
  • falaises de granit,
  • défenses médiévales,
  • bunkers de la Seconde Guerre mondiale et
  • des plages cachées

Brest Métropole Océane est un groupement de 8 communes, avec plus de 800 hectares d’espaces verts à découvrir.

Vous n’aurez donc pas le choix si vous avez envie de vous dégourdir les jambes et de prendre l’air.

En plus, il y a la Vallée du Costour, autrefois le site d’une usine d’armement pendant la première guerre mondiale et maintenant des fermes et des bois tranquilles, avec des cerfs et des hérons.

Ou pour une aventure côtière, il y a la Pointe du Diable, un point de vue suprême sur le Goulet où vous pouvez voir tous les navires qui entrent ou sortent de la Rade.

13. Le fort de Bertheaume

Depuis au moins les années 1300, le côté nord du Goulet, le détroit de Brest, est gardé par une forteresse impénétrable sur une petite île de marée.

Le fort de Bertheaume de Brest
Le fort de Bertheaume de Brest

Les falaises situées sous les défenses auraient été totalement inaccessibles à l’époque, mais il existe aujourd’hui une passerelle reliant l’île au continent.

En plus, si vous voulez fouiner autour des vieux murs et prendre quelques photos de ce site majestueux.

Entre-temps, si vous avez des adolescents avec vous ou si vous vous sentez vigoureux, il y a un parc d’aventure en été avec :

  • une via ferrata,
  • des ponts de corde de difficulté variable, et même
  • une tyrolienne qui va des falaises du continent jusqu’au sommet de la forteresse.

14. L’Abbaye de Daoulas

Vous pouvez également traverser le Pont de l’Iroise pour vous rendre en 15 minutes en voiture à l’Abbaye de Daoulas, datant du XXIIème siècle, qui est en partie en ruine.

Cela n’enlève rien à sa beauté.

Le plus beau est le cloître, qui possède des fonts baptismaux datant du XIIe siècle, dont les faces latérales sont encore visibles.

Les jardins sont également magnifiques, avec :

  • toutes les plantes médicinales médiévales cultivées en Bretagne, ainsi que d’autres
  • espèces médicinales du monde entier, avec des teintures et des plantes conservées pour leur poison.

15. Les spécialités locales

En matière d’alimentation, la Bretagne est toujours aussi réputée pour ses crêpes, et les crêperies abondent à Brest comme dans toute autre ville bretonne.

Commandez-en une avec des fraises et de la crème de chantilly, car Plougastel, à quelques minutes de Brest, cultive les meilleures fraises du pays.

La gariguette de Plougastel est une espèce du Nouveau Monde qui s’est développée dans les climats doux du Finistère au XVIIIe siècle.

Mais il y a bien plus que les crêpes, comme le kig ha farz, un savoureux pudding composé :

  • de bouillon de viande et de sarrasin, ou
  • la saucisse de Molène (fumée aux algues) ou enfin
  • un riche plat de homard à base de crème fraîche et de vin blanc.

Découvrez dans cet article : le Top 40 des emplois pour voyager et travailler dans le monde entier.

Joelaindien

Pierre, alias Joelaindien, est ingénieur en aménagement du territoire, diplômé de l'ENS d'Horticulture et d'Aménagement du Paysage. Il est passionné de voyages, des deux côté de la barrière, puisqu'il est à la fois voyageur invétéré et propriétaires de locations saisonnières. Il sera ravi de répondre à vos questions, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page