Mes meilleurs souvenirs de vacances ! Voyages et photos

Passionné de voyages, de photo, de vidéo et de diaporamas, partagez mes meilleurs souvenirs de vacances, préparez votre voyage et améliorez vos photos !

31 Manières d’Etre un Touriste Responsable (à appliquer de suite)

L’écotourisme devient un sujet de plus en plus brûlant (et il est temps!), mais il n’y a tout simplement pas assez de bonnes ressources disponibles sur les moyens de voyager de manière responsable.

La prise de conscience est de plus en plus grande lorsqu’il s’agit de problèmes tels que les déchets plastiques et la pollution qui nuisent à la vie marine, mais il y a un domaine qui est souvent ignoré: le tourisme éthique.

Quels sont les moyens faciles d’être un touriste responsable?
Existe-t-il vraiment des moyens de voyager de manière responsable?
Comment pouvons-nous avoir un impact positif lorsque nous voyageons?
Les avantages des voyages l’emportent-ils sur les inconvénients environnementaux?

Dans ce guide vous trouverez la réponse, si vous êtes parmi les voyageurs qui :

souhaitent avoir un impact positif sur les communautés pendant leur voyage,
souhaitent être plus respectueux envers l’environnement
et veut trouver de nouvelles façons de voyager de manière responsable.

Voici un bref résumé, lisez la suite de l’article jusqu’au bout pour avoir tous les détails :


Qu’est-ce que le tourisme responsable ?

À la base, le tourisme responsable signifie que les voyageurs utilisent l’argent du tourisme – directement et indirectement – comme un outil de conservation, de réduction de la pauvreté et de soutien économique. Les voyageurs responsables respectent les populations locales et l’environnement local dans chaque lieu qu’ils visitent.


Comment être un touriste responsable ?

Pour être un touriste responsable :

Restez plusieurs nuits. …
Soutenez l’économie locale. …
Explorez les zones non populaires. …
Devenez un habitant temporaire et non un touriste. …
Minimisez les transports. …
N’achetez pas de produits issus d’espèces en voie de disparition. …
Évitez de prendre des “souvenirs naturels”…
Et enfin, une chose que nous devrions tous faire de toute façon…


Qu’est-ce que le tourisme éthique ?

Tourisme responsable
Le tourisme responsable est une façon de voyager qui respecte au mieux l’environnement et la population.

Le voyage éthique ou le voyage responsable n’est pas seulement une tendance, et ce n’est pas seulement une pratique pour les hippies.

Il existe de nombreux termes qui signifient des choses très similaires: tourisme durable, écotourisme, voyage durable et tourisme éthique. Ce qu’ils ont tous en commun, c’est un état d’esprit.

Le tourisme responsable est une façon de voyager dans laquelle vous êtes conscient de votre impact sur les personnes et les lieux que vous visitez.

Il existe de nombreuses façons de rendre les voyages plus durables, et elles contribuent toutes à ce que vos aventures aient moins d’effets négatifs sur l’environnement.

Il peut être un peu difficile de penser à ces choses, surtout si vous êtes habitué à voyager de manière habituelle et que vous n’avez pas réfléchi à l’impact de vos voyages.

Mais c’est formidable que la prise de conscience de ce que nous pouvons faire se développe autant. Plutôt que de nous attarder sur les choses que nous avons toutes faites dans le passé, allons de l’avant avec ces connaissances et faisons en sorte que nos futurs voyages soient meilleurs pour tout le monde.


Le voyage responsable n’est-il pas difficile et ennuyeux?

Une idée fausse courante est que les voyages durables sont difficiles et restrictifs.

Certains pensent que dans nos vies bien remplies, penser à des choses autres que l’endroit où aller et ce qu’il faut faire peut sembler difficile. Et oui, cela demande un peu de recherche, mais on vous assure que voyager responsablement n’est pas un fardeau !

Ce n’est pas difficile et cela ne veut pas dire que votre voyage sera moins agréable.

Vous verrez qu’il existe de nombreuses façons de passer des vacances plus durables, et vous trouverez un nombre toujours croissant d’opérateurs parmi lesquels choisir qui soutiennent pleinement le tourisme écologique.

Et même vous allez constater que se concentrer sur des pratiques durables va rendre vos voyages beaucoup plus amusants et plus significatifs.

Vous allez aussi apprendre à connaître les gens en voyageant lentement et en faisant du bénévolat ensemble.

Vous pouvez également contribué à des projets qui s’engagent à préserver les habitats des animaux et à renforcer les compétences des populations locales défavorisées pour l’avenir.

C’est formidable de savoir qu’on peut soutenir les personnes qui se sont engagées à améliorer l’état du monde pour toutes les créatures qui y vivent.


Comment être un touriste responsable ?

Il existe de nombreuses façons d’être un touriste responsable. Le voyage responsable se résume en fait à ceci: en tant que voyageurs, nous prenons la responsabilité de nous assurer de ne pas causer de tort pendant que nous explorons.

On pense que c’est un petit prix à payer pour l’opportunité de voyager. Faire quelque chose d’aussi époustouflant et incroyable que de voyager ne devrait pas se faire au détriment du niveau de vie des autres, ni au détriment des merveilles que nous allons voir.

Prendre soin des gens

Voyager est un vrai luxe que beaucoup de gens n’auront jamais.

Réalisées de manière éthique, nos aventures peuvent ouvrir le dialogue entre les cultures plutôt que contribuer aux stéréotypes et à la séparation.

Compréhension culturelle

tourisme responsable
Respecter la culture locale

Une certaine connaissance des coutumes et de la culture locales vous aidera à vous assurer que votre visite dans une région est respectueuse et gagnera le respect.

Si vous voyagez quelque part en vous habillant et en vous comportant comme si c’était votre propre pays, vous ne serez pas accepté facilement. Vos voyages se résumeront davantage à des séances de photos qu’à l’établissement de nouveaux amis et à une réelle compréhension de l’endroit.

Même si parfois les voyages consistent principalement à voir des sites incroyables, ce point est vraiment vital pour un voyage responsable.

Vous visitez la patrie d’autres personnes, il est donc tout à fait juste de jouer la vie selon leurs règles pendant que vous y êtes.

Si vous ne pouvez pas respecter les coutumes locales, ce n’est pas un bon endroit à visiter.

Langue

De la même manière, apprendre quelques notions de base de la langue des lieux que vous visitez est très utile.

Bien que – en particulier dans les zones très touristiques – beaucoup de gens parlent anglais, c’est une erreur de supposer que tout le monde le peut.

Si vous êtes le voyageur, vous êtes l’étranger qui doit faire l’effort de communiquer.

Et les personnes que vous visitez sont beaucoup plus réceptives si vous faites l’effort et ne supposez pas qu’elles vous rencontreront dans votre zone de confort.

Nous avons supposé qu’en Thaïlande, l’anglais serait beaucoup plus largement parlé et compris qu’il ne l’était. Même les bases ne sont pas suffisantes pour éviter les problèmes de communication quotidiens, en particulier sur la nourriture.

Cela nous apprendra de ne jamais rien supposer sur un pays, et nous donne un aperçu de la difficulté que cela doit être pour les migrants et les immigrants (et les voyageurs avant la technologie moderne!).

Traiter différentes personnes comme des égaux

Lorsque les voyageurs voient d’autres personnes très différentes d’eux-mêmes ou qui sont un petit groupe minoritaire rarement vu, il est courant de les regarder et de les prendre en photo. Sans les consulter au préalable, cela revient à les traiter comme une exposition de zoo.

Pouvez-vous voir comment de telles hypothèses séparent les gens? Ils placent une personne plus importante que l’autre, et ils ne tiennent pas compte de toute compréhension de la culture et des coutumes, encore moins de la décence commune. 

Traiter équitablement les personnes défavorisées est un autre facteur important pour un voyage éthique et responsable.

Visiter des orphelinats et des hôpitaux peut sembler une chose altruiste à faire, mais c’est très préjudiciable aux gens là-bas, et il s’agit vraiment plus d’obtenir un bon selfie que d’aider de manière durable.

Le tourisme d’orphelinat est devenu une telle entreprise que la recherche montre que jusqu’à 80% des enfants dans les institutions ne sont pas réellement orphelins.

Il y a des risques majeurs pour la sécurité d’avoir de nouvelles personnes qui affluent en permanence.

Et cela provoque de profonds problèmes émotionnels pour les enfants, car ils n’ont pas la chance de se former des liens durables avec les adultes.

Vraiment apprendre à connaître les autres d’une culture différente, ou vraiment aider les gens de manière durable, se fait en reconnaissant leur humanité égale et en les traitant en conséquence.

Soutenir les vendeurs et artisans locaux

Soutenir les populations locales est l’un des meilleurs moyens de garantir que les revenus de vos voyages profitent à la communauté locale.

Dans les régions très populaires, les investisseurs étrangers fortunés possèdent souvent de nombreuses entreprises, ce qui peut créer plus de pauvreté pour les habitants.

Manger dans les étals de rue et les petits restaurants, et acheter des articles à des artisans locaux plutôt que des souvenirs produits en série, sont d’excellents moyens de soutenir les «petits gars» locaux. Ce sont eux qui ont le plus besoin des revenus touristiques.

Cette pratique contribue également à garantir la préservation des traditions locales.

S’intéresser aux aliments locaux, à l’artisanat et à d’autres produits améliore votre compréhension de la région et de l’histoire des habitants, et montre que leurs compétences et leurs connaissances sont valorisées.

Soutenir les entreprises sociales et le tourisme communautaire

Un autre excellent moyen de soutenir les populations locales est de rechercher les entreprises sociales et les projets touristiques communautaires de la région – des entreprises à but non lucratif engagées à améliorer le niveau de vie des populations locales.

Les visites et projets communautaires travaillent avec la population locale, garantissant que les pratiques durables sont comprises et maintenues, et garantissent que les habitants reçoivent également un revenu durable pour leur travail.

Ils sensibilisent souvent les gens à l’importance d’équilibrer l’écosystème en travaillant en harmonie avec les peuples autochtones et l’environnement.

Soutenir ces projets plutôt que des opérateurs qui ne tiennent pas compte des populations locales et abusent de l’environnement est l’un des meilleurs moyens de voyager de manière responsable.

Prendre soin des animaux

tourisme responsable
Protégez et prenez soins des animaux

Que vous souhaitiez spécifiquement vivre une expérience avec des animaux lors de vos voyages ou non, il est important d’être conscient de certains des problèmes liés au bien-être animal.

Sinon, vous courez le risque de soutenir par inadvertance le braconnage de la faune, de mettre davantage en danger certaines espèces ou de nuire aux habitats et aux écosystèmes.

N’achetez jamais de souvenirs à base d’animaux, ne mangez jamais de viandes exotiques ou ne soutenez jamais des pratiques animales cruelles

Il est surprenant de voir combien d’articles sont encore fabriqués à partir d’animaux en danger critique d’extinction.

Même s’ils ne le sont pas, la pratique consistant à créer des souvenirs à partir d’animaux les expose au risque de se retrouver en danger à l’avenir.

Manger des viandes exotiques est assez courant dans de nombreux endroits, car de nombreux voyageurs veulent goûter quelque chose d’inhabituel pendant qu’ils en ont l’occasion.

Mais la plupart des animaux sont braconnés dans la nature à ces deux fins, ce qui n’est bien sûr pas réglementé et conduit facilement à la décimation d’une espèce.

Même les souvenirs de coquillages sont une mauvaise idée. Les coquillages abritaient des créatures marines, et une fois que leur habitant d’origine est parti, ils sont souvent encore utilisés par d’autres animaux marins.

Les coquillages et les coraux échoués sont dans tous les cas utiles pour l’océan, car le carbonate de calcium est recyclé dans l’écosystème. 

La suppression de grandes quantités de coquilles a un impact important, en particulier lorsque les entreprises les récupèrent pendant qu’elles sont encore utilisées.

Aussi par exemple les touristes qui prennent les étoiles de mer vivantes de la plage comme souvenirs. Nous n’emporterions jamais un bébé singe ou une tortue de mer à la maison, alors pourquoi est-il acceptable de prendre une étoile de mer vivante?

Réfléchissez vraiment aux raisons pour lesquelles certaines créatures ont le droit de vivre et pas d’autres.

Rechercher des rencontres éthiques avec des animaux

La demande des touristes pour le divertissement des animaux et les opportunités de photos a conduit à de nombreuses situations où ils sont durement entraînés, confinés et mal traités.

Il y a tellement d’exemples de cela que c’est vraiment la norme plutôt que l’exception. Les choses changent grâce à une prise de conscience accrue ces dernières années, mais vous devez être informé afin de ne pas vous faire piéger en soutenant une entreprise contraire à l’éthique qui dit tout ce qu’il faut, mais ne le fait pas.

En règle générale, ne soutenez aucun spectacle où des animaux se produisent ou font des promenades, car cela signifie qu’ils ont été entraînés à adopter des comportements non naturels, généralement par des méthodes cruelles.

Ne soutenez pas non plus les entreprises proposant des photos d’animaux sauvages, car ils sont soit sous sédation, soit traités si durement qu’ils ne peuvent pas bouger de peur d’être battus.

Même être capable de toucher des animaux sauvages n’est pas une bonne pratique. Oui c’est fait avec gentillesse mais cela ne leur permet pas d’être un animal sauvage vivant librement: cela permet aux voyageurs de satisfaire leur curiosité, d’obtenir de superbes selfies et de se sentir aidés.

Aussi, pour vous assurer de choisir un safari éthique, posez des questions sur les pratiques de votre guide et faites des recherches approfondies sur leur organisation.

Les opérateurs véritablement éthiques ne s’approchent pas trop des animaux. Il y a des directives en place pour les sentiers sur lesquels ils doivent se tenir et la distance qu’ils doivent respecter, mais de nombreux opérateurs les interrompent pour donner à leurs invités une meilleure vue.

Ne nourrissez pas les animaux sauvages

Une autre pratique bien intentionnée mais nuisible consiste à nourrir les animaux sauvages.

Une fois que les animaux s’y sont habitués, ils recherchent constamment des touristes ou des voyagistes.

Il est facile de penser que nous sommes serviables et gentils, mais leur alimentation naturelle est tout ce qu’ils devraient manger. (Désolé, mais même nourrir les canards avec du pain n’est pas bon pour eux!)

Par exemple à Langkawi, en Malaisie, à un endroit particulier, d’autres voyagistes nourrissaient des restes de poulet pour attirer les aigles depuis de nombreuses années.

Parce qu’il y avait tellement de voyagistes qui le faisaient et que chacun nourrissait les aigles avec tellement de graisse de poulet, les aigles ont perdu le besoin de chasser pour leur nourriture.

Leurs œufs ont commencé à devenir cassants parce que leur alimentation n’était pas assez variée et le nombre d’aigles à couver a considérablement diminué.

Maintenant, grâce à des opérateurs responsables éduquant les autres sur ce qui se passait, les aigles chassent à nouveau.

La plupart des voyagistes les nourrissent encore, mais seulement une infime quantité par rapport à ce qu’ils étaient, et la population se rétablit.

Choisissez une crème solaire adaptée aux récifs et un insectifuge non toxique.

tourisme responsable
Crème solaire minérale, résistante à l’eau

Saviez-vous que le corail est un animal, pas une plante? Les coraux du monde entier sont endommagés par certains des produits chimiques contenus dans la crème solaire traditionnelle, qui se lave dans l’eau en quantités énormes. 

De même, les répulsifs chimiquement chargés peuvent fonctionner pour les moustiques, mais peuvent également nuire à d’autres animaux sauvages.

Et les résidus qui en résultent se déversent dans les cours d’eau, ajoutant plus de produits chimiques auxquels la vie marine doit faire face.

Prendre soin de l’environnement

Les voyages peuvent nuire à l’environnement de plusieurs façons, malheureusement.

Mais avec un peu de conscience et une certaine considération de l’effet que vous pourriez avoir, vous pouvez toujours vous déplacer sans ajouter à la pollution et à d’autres problèmes.

Transport

Presque toutes les formes de transport génèrent des émissions de carbone.

À moins de marcher ou de faire du vélo ou d’avoir un véhicule écologique partout où vous allez, vous générez des émissions de combustibles fossiles dans l’atmosphère.

Pour minimiser votre impact:

  • Choisissez des vols directs chaque fois que vous le pouvez. La plupart des émissions sont créées au décollage et à l’atterrissage, donc moins vous en faites, mieux c’est.
  • Choisissez les voyages par voie terrestre dans la mesure du possible. Prendre un train ou un bus peut prendre plus de temps, mais c’est beaucoup moins dangereux (et généralement plus pittoresque!).
  • Faites vos bagages légèrement, quelle que soit votre façon de voyager. Moins de poids nécessite moins de carburant pour le transport.
  • Pensez à compenser vos voyages. L’achat de compensations de carbone auprès d’une source légitime peut aider à annuler les émissions que vous avez créées.

Statistiques Du Tourisme en France (Données actualisées)

Minimisez vos déchets

L’eau en bouteille, les aliments emballés, les contenants à emporter et autres produits jetables font souvent partie intégrante des voyages.

Mais ils ne doivent pas l’être. Ici, être informé et préparé peut vous éviter de créer des déchets inutiles en cours de route et vous faire également économiser de l’argent.

  • Emportez une grande bouteille d’eau réutilisable partout où vous allez. Cela peut parfois être pénible à transporter, mais c’est probablement la chose la plus importante que vous puissiez faire pour minimiser vos déchets. Les bouteilles d’eau en plastique sont un pollueur si important, et le problème ne se limite pas aux pays en développement dont les infrastructures de recyclage ne peuvent pas suivre le rythme des déchets.
  • Prenez également votre propre filtre à eau avec vous. Recherchez votre / vos destination (s) et quel type de filtre sera approprié et facile à utiliser. Il existe de nombreuses options, du LifeStraw aux pompes manuelles en passant par les bouteilles réutilisables qui effectuent également le filtrage. 

Et pour la nourriture, il y a tellement de choses que vous pouvez faire!

  • Dîner sur place, plutôt que de prendre de la nourriture à emporter, évite que beaucoup de plastique jetable.
  • Entraînez-vous à demander «pas de paille» chaque fois que vous commandez un verre. Il faut un certain temps pour s’y habituer, et il faut être rapide et clair à ce sujet! Si vous aimez utiliser une paille, emportez-en une en acier inoxydable avec vous. Il suffit de les rincer avant de quitter le restaurant et de bien les laver une fois arrivé à votre lieu d’hébergement.
  • Emportez avec vous des sachets de collations lavables pour diviser de plus gros paquets de nourriture et de collations. Et achetez d’autres articles en vrac ou dans des conteneurs plus grands chaque fois que vous le pouvez.
  • Il y a plus d’articles réutilisables que vous pouvez apporter pour le stockage des aliments, en fonction de vos besoins. En prenant des enveloppes de cire d’abeille , vous n’aurez pas besoin d’utiliser de pellicule plastique, et elles sont légères et faciles à transporter. Si vous vous aventurez beaucoup dans la nature, prenez certainement des contenants étanches , des couverts réutilisables (ceux en bambou légers sont parfaits) et des serviettes lavables .

Soyez conscient des ressources précieuses

Il est si tentant de profiter d’une belle et longue douche après une longue journée de voyage. Mais dans certaines régions du monde, l’eau s’épuise littéralement, il est donc vraiment important de développer de meilleures habitudes de l’eau à la maison et en voyage.

Ne faites jamais faire votre lessive par un service hôtelier ou une laverie automatique sauf si vous avez une très grosse charge.

Le linge de chaque client est lavé séparément, de sorte qu’ils n’utilisent pas l’eau efficacement si vous n’avez que quelques vêtements sales. (Et prenez-le dans vos sacs réutilisables, afin que vous puissiez demander qu’ils soient remis dedans plutôt que d’être emballés dans du plastique.)

Éteignez également vos lumières et la climatisation ou le chauffage lorsque vous êtes hors de votre chambre.

Réduire la consommation d’énergie et de ressources signifie moins d’impact et de dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles, et cela peut également aider à maintenir les tarifs d’hébergement plus bas.

Et ne faites pas nettoyer votre chambre à moins que vous n’en ayez vraiment besoin. Accrochez vos serviettes pour pouvoir les réutiliser et dormez dans les mêmes draps pendant quelques nuits si vous le pouvez.

Il est amusant de constater que les voyages permettent à certaines personnes d’être totalement négligées et de ne pas faire le ménage, juste parce qu’un service est disponible !

Faire nettoyer sa chambre tous les jours signifie que beaucoup de produits chimiques sont utilisés autour de soi, ce qui est mauvais pour la santé et finit dans les cours d’eau.

Cela nécessite également de nombreuses ressources pour le lavage et le nettoyage, ce qui peut faire grimper les prix de l’hébergement.

Prenez soin du monde naturel qui vous entoure

tourisme responsable
Ramasser les déchets est aussi un impact positif que vous laissez pendant votre voyage

Il existe plusieurs façons de laisser les merveilles naturelles que vous visitez en très bon état, voire mieux que vous ne les avez trouvées.

L’un des principaux éléments du tourisme éthique consiste à prendre soin de l’environnement que vous visitez.

Restez sur les sentiers désignés lorsque vous vous promenez à pied ou à cheval, afin de ne pas nuire à la végétation et éventuellement aux habitats des animaux.

Et pendant que vous utilisez un sentier ou que vous marchez sur la plage, pensez à prendre un sac et à ramasser les déchets que vous rencontrez. 

N’achetez pas de souvenirs fabriqués à partir de bois non durable, généralement issus de l’exploitation forestière illégale.

Certaines espèces d’arbres sont en voie de disparition, comme:

  • l’Andiroba,
  • le palissandre,
  • le merbau,
  • le sapelli,
  • le cèdre espagnol,
  • le wengé,
  • l’ébène,
  • le jelutong,
  • l’acajou du Brésil,
  • le teck africain et birman,
  • le Purpleheart et le zèbre.

Et une question délicate, du moins en Asie du Sud-Est, est d’éviter les produits contenant de l’huile de palme.

Les plantations de palmiers ont dévasté les forêts tropicales et laissé de nombreuses espèces animales sans domicile.

C’est une énorme industrie, et elle continue de se développer malgré les efforts des groupes de conservation. La meilleure façon de la combattre est de refuser de la consommer.

Redonner aux endroits où vous voyagez

Faire un don de sang pendant que vous voyagez est une autre façon de redonner. Les réserves de sang peuvent être très faibles dans toutes sortes d’endroits, c’est donc un don qui peut vraiment aider les populations locales quand elles en ont le plus besoin.

Si vous souhaitez pousser votre voyage responsable encore plus loin, vous aimeriez peut-être prendre le temps de faire du bénévolat dans un programme qui vous passionne. Mais faites vos recherches à ce sujet, car certains programmes de bénévolat ne sont que des entreprises lucratives qui n’aident pas vraiment les causes dont ils parlent.

Pour des expériences de voyage de bénévoles véritablement éthiques, déterminez si vos compétences sont nécessaires et correspondent au travail disponible, assurez-vous de voir où va l’argent de votre séjour et vérifiez soigneusement les organisations potentielles afin d’être sûr qu’elles sont légitime et bien organisé.

Quelle est la Face Caché du Tourisme à Marrakech ? (la vérité crue)

Quelques réflexions finales sur le tourisme éthique

La recherche d’un hébergement et de prestataires de voyages qui démontrent une compréhension et une application des principes de durabilité rendra vos voyages encore plus écologiques.

Soutenir leurs efforts pour:

  • minimiser les déchets
  • employer des locaux
  • réduire l’utilisation de produits chimiques
  • et prendre soin de l’écosystème

-signifie que leurs entreprises restent viables et que vos voyages ont un impact plus positif.

Posez des questions pendant que vous cherchez un logement.

Les éco-complexes coûteux ne sont pas les seules options; de nombreux prestataires s’efforcent de moderniser leurs installations et de modifier leurs pratiques.

Posez également des questions lorsque vous recherchez des entreprises et des activités de voyage responsables, et soutenez ceux qui souhaitent vous dire ce qu’ils font et pourquoi.

Nous avons constaté que ces types d’entreprises sont dirigés par des personnes amicales et naturellement attentionnées, qui font un effort supplémentaire pour que nos aventures soient formidables et respectueuses de l’environnement.

Et pensez à sortir des sentiers battus, en visitant des zones moins connues au lieu des principales attractions touristiques.

Le sur-tourisme devient un réel problème et il ruine certains des plus beaux endroits du monde. La plage thaïlandaise rendue célèbre par le film de Leonardo DiCaprio «The Beach» est fermée aux touristes pour lui donner le temps de se remettre des dégâts causés.

Et certains endroits, notamment en Europe et aux États-Unis, sont tellement remplis de touristes que les habitants ne peuvent plus se permettre d’y vivre.

Voyager en basse saison, ne pas faire appel à des agences de tourisme de masse et visiter des zones moins connues sont d’excellents moyens de ne pas contribuer au surtourisme.

Et voyager lentement, avec moins d’itinéraire et plus de temps pour vous immerger dans une culture, rend vos voyages moins stressants, moins pénibles pour l’environnement et plus significatifs.

Vous comprendrez mieux un endroit si vous prenez le temps de voir des choses au-delà des attractions superstar. Et vous vous ferez de nouveaux amis partout où vous irez si vous pouvez prendre le temps de voyager sérieusement.

Oui c’est une longue liste de choses à penser! Mais la plupart des moyens de rendre vos voyages plus durables sont des choses que vous ne faites pas , donc le seul effort dont ils ont besoin est de se souvenir de ne pas les faire.

La sensibilisation est la principale chose dont vous avez besoin, et vous l’avez maintenant!

Et avec ces connaissances et quelques changements simples dans votre façon de voyager, vous avez la possibilité d’améliorer la vie des autres et de laisser une trace positive où que vous alliez.

Bonus : Les 15 meilleurs sites historiques et touristiques au monde



Qu’en pensez vous ?

Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous



Joelaindien

Pierre, alias Joelaindien, est ingénieur en aménagement du territoire, diplômé de l'ENS d'Horticulture et d'Aménagement du Paysage. Il est passionné de voyages, des deux côté de la barrière, puisqu'il est à la fois voyageur invétéré et propriétaires de locations saisonnières. Il sera ravi de répondre à vos questions, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page