Mes meilleurs souvenirs de vacances ! Voyages et photos

Passionné de voyages, de photo, de vidéo et de diaporamas, partagez mes meilleurs souvenirs de vacances, préparez votre voyage et améliorez vos photos !

Les 15 meilleures choses à faire à Rochefort (en 2020)

La ville de Rochefort
La ville de Rochefort

Développée d’un seul tenant au XVIIe siècle par le bras droit de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert, Rochefort est une ancienne ville navale raffinée et chargée d’histoire.

Au bord du large fleuve Charente se trouve l’Arsenal Royal qui, par décret du Roi, devait être le plus grand mais aussi le plus beau chantier naval du monde.

Avec des fonderies, une corderie, des cales sèches et un hôpital néoclassique, tous préservés et restaurés, il faut dire que Colbert a réussi.

Découvrez aussi les 25 coups de coeur touristiques et ballades à Hyères et ses environs, cliquer ici

Les îles périphériques de l’estuaire de la Charente témoignent de l’importance stratégique de Rochefort et sont toutes dotées de batteries et de forts pour empêcher les flottes ennemies d’atteindre les docks où étaient rassemblés des centaines de navires français.

Découvrons les meilleures choses à faire à Rochefort :

1. Le quartier de l’Arsenal

Dans les années 1660, Louis XIV choisit une bande de marais autrefois vide pour son Royal Dockyard, qui avait reçu l’ordre d’être le plus beau et le plus grand de tous.

Au cours des trois siècles suivants, 550 navires ont été construits, gréés et mis à l’eau à partir de ces docks, et nombre des usines et collèges abritent aujourd’hui des musées passionnants sur l’âge d’or de la Marine française.

C’est une région fabuleuse à parcourir, parsemée de vieux moulins majestueux, de fonderies et d’autres traces passionnantes de l’activité de construction navale historique.

Jetez un coup d’œil aux vastes cales sèches creusées dans les berges boueuses et équipées de pompes à eau pour permettre un travail minutieux sur les coques des navires.

2. La Frégate Hermione

La première Hermione était une frégate lancée en 1779 et surtout connue pour avoir transporté le général Lafayette en Amérique afin de l’aider dans la guerre révolutionnaire américaine contre la Grande-Bretagne.

Le navire s’est échoué et a fait naufrage quatre ans plus tard, mais en 1997, des membres du Centre international de la mer ont lancé ce qui allait être un projet gigantesque de construction d’une réplique.

Cela a pris 17 ans et en 2015, le nouvel Hermione a effectué la même traversée de l’Atlantique que l’original au 18e siècle.

Le navire est amarré à Rochefort, alors montez à bord pour une visite de ce navire, fait de :

  • 400 000 pièces de bois individuelles et avec
  • 2 200 mètres carrés de toile pour ses voiles.

3. Le musée National de la Marine

Pour satisfaire votre curiosité pour l’histoire navale de la France, ce musée est un recueil :

  • de maquettes de navires,
  • de croquis,
  • de glorieuses figures de proue,
  • de cartes, d’instruments de navigation et
  • d’autres accessoires maritimes.

Tout est accompagné de descriptions approfondies et le musée ne recule devant rien pour vous raconter l’histoire plus sombre des “bagnes”, ces sombres navires-prisons où plusieurs centaines de prisonniers de la Révolution ont perdu la vie.

Le cadre du musée, le majestueux Hôtel de Cheusses, est séduisant et a quelques décennies de plus que le reste de Rochefort, puisqu’il a été construit au début des années 1600.

Il a été construit sur un plan en U par Adrien Lauzeré, le premier “valet de chambre” du roi Henri IV.

4. Corderie Royale

Corderie Royale
L’entrée à la Corderie Royale de Rochefort

L’usine de cordages était au centre des plans de Louis XIV pour les chantiers navals de Rochefort.

Pour pouvoir fabriquer des gréements pour les navires de guerre, ce bâtiment devait être très long, mais vous serez quand même surpris par les dimensions de la Corderie.

Datant de 1666, elle s’étend sur 374 mètres et constitue un véritable exploit car le sol en dessous est marécageux et le bâtiment repose sur des radeaux de chêne.

Le musée à l’intérieur explique la culture du chanvre et montre comment ces fibres ont été tordues en 200 mètres de gréement pendant 200 ans jusqu’à l’avènement des câbles métalliques.

5. Le Musée des Commerces d’Autrefois

Dans un entrepôt du XIXe siècle se trouvent 22 galeries qui recréent les ateliers et les ateliers de métiers aujourd’hui relégués au passé.

Vous entrerez ainsi chez le forgeron, dans :

  • une ancienne pharmacie,
  • une chapellerie remplie de fedoras,
  • un garage ou une distillerie de cognac.

Ce qui rend le musée si immersif, c’est la tonne d’objets originaux du début du XXe siècle.

On y trouve notamment la plus grande collection de matériel promotionnel français du pays :

  • de magnifiques affiches,
  • publicités et panneaux d’époque ornent les murs,

complétés par :

  • des récipients,
  • des outils et
  • des appareils ménagers d’usage courant datant d’entre 1900 et de la Seconde Guerre mondiale.

6. Le Fort Boyard

Vous connaissez peut-être le nom de ce fort maritime dans le détroit de Pertuis d’Antioche.

C’est le décor d’un jeu télévisé d’aventure qui est diffusé depuis 27 ans en France et a fait une apparition sur les écrans du monde entier dans les années 90.

Echoué en mer et construit entre 1805 et 1857, le fort ovulaire pouvait accueillir 250 hommes, mais les progrès de l’artillerie le rendaient déjà obsolète au moment de son achèvement.

Pourtant, cet étrange monolithe a quelque chose de séduisant.

Depuis Fouras, vous partirez dans le détroit pour une visite guidée en bateau afin de faire le tour du fort et d’apprendre certains de ses secrets.

7. Le Musée National de l’Ancienne École de Médecine Navale

Le billet d’entrée au Musée naval comprend cette exposition sur la médecine en haute mer, qui est un véritable casse-tête.

Comme beaucoup d’autres attractions de Rochefort, le lieu est exceptionnel, et celui-ci est le pavillon néoclassique sud-ouest de l’hôpital naval.

Vous irez au cœur de la science du XIXe siècle, en étudiant tous les matériaux qui ont été utilisés pour enseigner la médecine dans cette institution de renommée mondiale.

La bibliothèque compte 2 500 volumes, et vous pourrez y consulter:

  • des herbes recueillies dans le monde entier,
  • des instruments médicaux anciens et, pour les plus courageux,
  • de véritables spécimens de tissus humains dans de vieux flacons, y compris des fœtus.

8. Le pont transporteur de Rochefort-Martrou

Véritable réalisation de la conception et de l’ingénierie du XIXe siècle, ce mastodonte d’acier de 66 mètres de haut enjambe la Charente, à quelques encablures des chantiers navals.

Il a été conçu par l’ingénieur Ferdinand Arnodin et était l’un des premiers ponts de transport au monde lorsqu’il a été ouvert à la circulation en 1900.

Des câbles suspendus à un chariot à 50 mètres au-dessus de l’eau tirent une gondole pour les piétons et les cyclistes qui traversent le fleuve.

Le pont a été remplacé par une version plus récente dans les années 60, puis rendu obsolète par un passage routier, mais depuis les années 80, il a été remis en état de fonctionnement et est devenu un élément précieux de la ligne d’horizon.

9. Le Musée de l’Aéronautique Navale

le musée de l'aéronautique navale rochefort
Le musée de l’aéronautique navale rochefort

Des pilotes de chasse à la retraite sont prêts à vous faire visiter l’ancienne base aéronavale de Rochefort les mardis et samedis, et c’est une occasion qu’aucun amateur ne voudra manquer.

Le hangar compte 33 avions, dont certains sont présents dans de nombreux musées de l’air, mais d’autres, comme le Dewoitine D.520 de la Seconde Guerre mondiale et l’hélicoptère “banane volante”, sont beaucoup plus rares.

Il y a également 1 500 modèles exposés, des zeppelins aux jets furtifs et aux avions fusées de la Seconde Guerre mondiale.

10. Conservatoire du Bégonia

Rochefort a joué un rôle important dans l’importation de toutes sortes de plantes exotiques en Europe aux XVIIe et XVIIIe siècles.

L’un des hommes responsables de cette évolution fut le botaniste Charles Plumier, qui découvrit le bégonia et lui donna le nom de l’intendant de Rochefort, Michel Bégon.

Dans une longue serre, le Conservatoire des bégonias est une trace persistante de ce passé, avec plus de 1 500 espèces et hybrides de cette plante à fleurs, le plus grand assortiment d’Europe.

Venez faire des visites guidées entre le printemps et l’automne.

11. Jardin des Retours

Juste en amont des chantiers navals, à côté de la Charente, se trouve un parc qui a été aménagé pour la première fois au XVIIe siècle, mais qui a été négligé jusqu’à la rénovation de la corderie qui s’y trouvait dans les années 1980.

Le parc comporte des jardins individuels à thème maritime, et porte le nom des navires qui revenaient du Nouveau Monde avec des plantes exotiques.

Le Jardin de la Galissonnière est un jardin de magnolias célestes nommé en l’honneur de l’homme qui a apporté ces graines des Amériques en Europe pour la première fois en 1711.

Dans le Jardin des Amériques se trouve un labyrinthe d’ifs commémorant les légendaires batailles navales françaises.

12. L’Île Madame

Première des deux îles de l’estuaire de la Charente, l’île Madame, inhabitée, est reliée au continent par une chaussée de galets et de sable longue d’un kilomètre.

Le moyen le plus simple de la traverser est le vélo, et vous pouvez ainsi faire le tour des sites intéressants de l’île.

Il faut cependant vérifier les horaires des marées pour éviter de s’échouer !

Avant de faire la traversée, il y a une plaque commémorant les nombreux prêtres qui sont morts à bord des navires-prisons au large du sud-est de l’île pendant la Révolution.

Une croix de galets marque leur tombeau et vous pouvez faire du bricolage autour d’un petit fort du XVIIIe siècle érigé sur l’île Madame pour empêcher les raids britanniques.

13. L’Île d’Aix

L'Île d'Aix
L’Île d’Aix

Prenez le ferry de Fouras pour un voyage de 30 minutes vers la grande île d’Aix, qui est encore petite à tous points de vue et ne compte pas plus de 200 habitants.

La joie de cette île réside dans :

  • sa forêt, ses vignobles,
  • ses longues plages et
  • ses criques de sable isolées.

Le village est également adorable, avec ses maisons de plain-pied qui sont presque envahies en été par les roses trémières colorées de leurs jardins de devant.

Celles-ci sont défendues par des fortifications menaçantes, qui rappellent que l’arsenal vital de Rochefort n’est pas loin en amont.

L’île a également été le dernier refuge de Napoléon à la fin des 100 jours en 1815.

Il espérait s’enfuir d’ici en Amérique, mais il s’est rendu aux Britanniques à bord du HMS Bellerophon le 15 juillet.

14. La citadelle de Brouage

Aux XVIe et XVIIe siècles, La Rochelle, au nord, était une place forte pour les huguenots.

Ainsi, à cette époque, le village de Brouage a été transformé en une grande fortification par le cardinal Richelieu en tant que bastion du catholicisme.

C’est aujourd’hui un “Grand Site de France”, un label partagé par seulement 32 autres endroits dans le pays.

Parmi ces grands site de France, découvrez en bonus le Top 15 des plus beaux châteaux de France cliquer ici.

Promenez-vous le long de l’immense système de bastions, de tours de guet et de murailles qui a servi de base à 4 000 hommes en son temps.

Le village qui se trouve à l’intérieur, sur une grille de rues pavées, ne ressemble à aucun autre endroit de France.

Faites le trajet depuis Rochefort en vélo et arrêtez-vous pour observer les aigrettes et les hérons parmi les salines et les parcs à huîtres au bord de la route.

15. Cuisine

Les basses terres autour de l’estuaire de la Charente sont l’endroit où l’eau douce se mêle à la mer, idéal pour les huîtres et autres coquillages.

Les amateurs de fruits de mer seront au paradis, car certains ne pourraient pas être plus frais comme :

  • les coquilles Saint-Jacques,
  • les moules,
  • les buccins,
  • les bigorneaux et
  • les palourdes

Ils sont cuits dans une sauce charentaise, composée :

  • de crème fraîche,
  • d’un peu de curry,
  • de cognac et d’ail.

Ils sont étonnamment accompagnés de vin de muscadet.

Quant aux huîtres, il existe toute une culture autour de ce mets délicat, et plus de 100 fermes se trouvent de part et d’autre de la Charente.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez visiter certaines de ces fermes, apprendre combien de temps il faut pour élever l’huître parfaite (quatre ans !) et en déguster une directement dans l’eau avec un verre de vin blanc bien frais.

Pour aller plus loin, découvrez en bonus les 15 meilleures choses à faire à Reims en 2020.

Joelaindien

Pierre, alias Joelaindien, est ingénieur en aménagement du territoire, diplômé de l'ENS d'Horticulture et d'Aménagement du Paysage. Il est passionné de voyages, des deux côté de la barrière, puisqu'il est à la fois voyageur invétéré et propriétaires de locations saisonnières. Il sera ravi de répondre à vos questions, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page